GRAND PARIS
Seine Ouest

9 route de Vaugirard

92196 Meudon Cedex

Vous êtes ici :
Accueil>Autolib', Vélib' : le point sur la situation

Autolib', Vélib' : le point sur la situation

Autolib' : l'exploitant réclame 235 millions d'euros

Le 11 juillet dernier, le Syndicat mixte Autolib' Vélib' Métropole a voté la résiliation du contrat avec la société Autolib'. Depuis l'arrêt définitif du service d'autopartage, tous les véhicules ont été retiré des 1 100 stations installées en Ile-de France dont les 60 stations réparties sur le territoire de Grand Paris Seine Ouest (14 stations à Boulogne-Billancourt, 3 à Chaville, 20 à Issy-les-Moulineaux, 9 à Meudon, 6 à Sèvres et à Vanves et 2 stations à Ville d'Avray).

La responsabilité des stations incombe désormais au syndicat qui souhaite ensuite transférer la propriété aux communes et intercommunalités. Or, à ce jour le contentieux n'est toujours pas réglé entre le syndicat, où la ville de Paris détient la majorité des voix, et son exploitant.

 

Le 21 septembre dernier, les représentants des collectivités membres du syndicat, dont les élus de Grand Paris Seine Ouest, se sont à nouveau réunis pour étudier les conséquences de la fin du contrat avec la société Autolib.

La position de Grand Paris Seine Ouest est claire : nous ne sommes pas responsables de l’échec du service Autolib’, il est donc inenvisageable que nous en payons les conséquences.

Les représentants de Grand Paris Seine Ouest sont intervenus pour s’opposer au projet de modification des statuts du syndicat qui imposait trois charges financière aux collectivités :

  •  Le coût de restitution des bornes de recharges électriques ne pourra être pris en charge par les communes tant qu’elles n’auront pas été informées du montant,
  •  Aucune décision concernant le versement des indemnités de résiliation anticipée du contrat ne peut être prise tant que les élus n’auront pas les informations nécessaires pour en discuter,
  •  La modification statutaire conduira à supporter plusieurs fois les mêmes frais alors même que les collectivités n’ont pas eu leur mot à dire sur les conditions de conclusions du contrat.

Rejoins par d’autres élus franciliens, nos représentants ont obtenu que les modifications statuaires sur les volets financiers ne soient pas votées d’autant plus que ces problématiques n’ont pas leur place dans les statuts.

La présidente du syndicat, Catherine Barrati-Elbaz, a uniquement mis aux voix les modifications statutaires d’ordre administratif visant notamment à modifier la répartition des voix entre les membres du syndicat selon le nombre de stations qui étaient encore ouvertes le 25 juin 2018.

Mardi 25 septembre, par courrier adressé à l’ensemble des élus franciliens Catherine Barrati-Elbaz a informé avoir reçu la facture du groupe exploitant le service Autolib’ qui demande aux collectivités de payer 235 millions d’euros au titre du déficit estimé sur les années d’exploitation depuis 2011 et du coût de la résiliation anticipée du contrat notamment. GPSO s’oppose à cette facture qui représente une somme de 12,8 millions d’euros pour le territoire.

La présidente du syndicat a réaffirmé la détermination du syndicat à « contester point par point » cette facture dont « le mode de calcul n’est pas précisé ni assortis de justificatifs appropriés ». 

Les règles de stationnement sur le territoire

Seuls les véhicules électriques sont autorisés à stationner gratuitement sur les emplacements des bornes de recharges électriques en attendant la résolution du contentieux entre le syndicat mixte Autolib’ Velib’ Métropole et son exploitant.

Soucieux de proposer des moyens de déplacement respectueux de l’environnement, Grand Paris Seine Ouest poursuit ses réflexions afin d’offrir des véhicules électriques en autopartage sur son territoire. 

La reprise de Vélib’

Actuellement 10 000 vélos sont disponibles dans les 823 stations ouvertes dont 127 en banlieue parisienne et 29 dans les villes de Grand Paris Seine Ouest. Le plan d’action suivi par Smovengo, la société exploitante du service Vélib, commence à porter ses fruits.

Le déploiement de nouvelles stations devrait commencer au mois d’octobre. Toutes les stations qui ouvriront à partir du 1er octobre seront électrifiées et équipées de guides-roues, ce qui devrait permettre d’éviter les dysfonctionnements.

D’ici à la fin décembre, le nombre de stations en service devrait atteindre un total de 950 stations dont 218 en banlieue, et 882 à Paris. A terme, ce sont 1400 stations qui seront progressivement mise en service dont 1010 à Paris et 390 en banlieue, dont 63 à GPSO, d’ici fin mars 2019.

La situation sur le territoire de Grand Paris Seine Ouest au 27 septembre 2018 :

Ville

Nombre de stations Vélib actuellement ouvertes

Nb de stations ouvertes à termes

BOULOGNE-BILLANCOURT

15

29

CHAVILLE

Aucune

3

ISSY-LES-MOULINEAUX

8

17

MEUDON

Aucune

4

VANVES

6

7

SEVRES

Aucune

3

 

 

Dernière Minute