GRAND PARIS
Seine Ouest

9 route de Vaugirard

92196 Meudon Cedex

Vous êtes ici :
Accueil>Cadre de vie>Biodiversité>Faune>Batraciens de la Forêt de Meudon

Batraciens de la Forêt de Meudon

GPSO, en partenariat avec l'Office national des Forêts et la ville de Meudon, procède à la fermeture de la route des Etangs en forêt de Meudon pendant la migration des batraciens.

Le Bufo bufo et la Rana temporaria

Le Crapaud commun (Bufo bufo) et la Grenouille rousse (Rana temporaria) sont 2 espèces d'amphibiens de l'ordre des anoures. Ces 2 espèces, protégées au niveau national, sont présentes en forêt de Meudon. Elles ont la particularité de passer l'essentiel de leur temps en forêt et de se reproduire dans les mares et étangs forestiers au tout début du printemps, dès que les températures dépassent une dizaine de degrés.

La fermeture de la route forestière des Etangs

Depuis le début des années 2000, les bénévoles du groupe « Vivent les étangs » de l'association Espaces assurent lors de la migration le comptage des populations d'amphibiens sur les sites des étangs de Meudon et Villebon. Au début des années 2000, la population de Crapaud commun était estimée à environ 300 ou 400 individus et celle de Grenouille rousse à une petite centaine.

Pourtant, jusqu'en 2006, la circulation automobile sur les routes forestières provoquait une véritable hécatombe lors de la migration nuptiale (une centaine de cadavres par an, soit près du quart de la population totale). Une catastrophe pour le maintien de ces espèces sur le site.

Pour éviter l'extinction totale des populations, l'ONF, la Ville de Meudon, Grand Paris Seine Ouest et les bénévoles de l'association ont cherché une solution. Ainsi, depuis 2006, la route forestière des Etangs est fermée à la circulation tous les ans de la fin février à la fin mars pour permettre aux crapauds et grenouilles de traverser la route sans danger et d'accéder aux étangs, leur lieu de reproduction.

Cette mesure a été salutaire puisque, depuis lors, les pics d'observation (nombre maximum d'individus observés en une soirée) sont de plus en plus importants ce qui laisse envisager un effectif croissant. Ce type de mesure se révèle donc primordial pour assurer le maintien de la biodiversité dans nos espaces forestiers d'autant qu'en un siècle la forêt de Meudon a perdu la moitié de ses espèces de batraciens.

Dernière Minute

  • 7ème Festival des sports de nature
    Samedi 24 juin au Complexe sportif Marcel Bec J-25