GRAND PARIS
Seine Ouest

9 route de Vaugirard

92196 Meudon Cedex

Vous êtes ici :
Accueil>Cadre de vie>Voirie>Zones de circulation particulières

Zones de circulation particulières

Pour un meilleur partage de la voirie trois outils réglementaires existent :
l'aire piétonne, la zone de rencontre et la zone 30.

Contexte réglementaire

L'article R110-2 du Code de la route régit l'usage de la voie publique en agglomération.
S'agissant des zones de rencontre, le décret 2008-754 du 30/07/08 a fait évoluer le Code de la route.

Quel comportement doit observer l'usager de la voie publique ?

L'aire piétonne

C'est un espace public dont l'usage est dédié aux piétons.
Le piéton y est prioritaire sur tous les autres usagers autorisés à y accéder à l'exception des modes guidés de façon permanente de transports publics.
Il ne s'agit dont pas d'un partage de la voirie mais d'une affectation justifiée par les besoins d'expression de la vie locale lorsqu'ils sont fortement développés.

La zone de rencontre

C'est une nouvelle zone de circulation apaisée intermédiaire entre aire piétonne et zone 30. Cette nouvelle aire vise à une meilleure lisibilité pour l'ensemble des usagers de l'espace public.

L'objectif est la création d'un espace public où la vie locale est développée et prépondérante. Le piéton est présent tandis que les autres usagers partagent la chaussée avec lui. Dans cet espace, il n'est pas possible ou souhaité d'interdire la circulation des véhicules. Les piétons sont donc prioritaires sur tous les véhicules à l'exception des modes guidés de façon permanente de transport public.

Le partage de la voirie se fait par la cohabitation entre les piétons et les véhicules à faible vitesse au centre de la rue. Dès que la largueur de la rue le permet, il est important de garder un espace continu réservé aux piétons.

Le terme « rencontre » souligne que les conflits doivent se gérer, non par un rapport de force mais bien par un comportement de courtoisie au bénéfice des plus vulnérables.

La zone 30

C'est un espace public où l'on cherche à instaurer un équilibre entre les pratiques de la vie locale et la fonction circulatoire en abaissant la vitesse maximale autorisée pour les véhicules.

Ceci doit aider au développement de l'usage de la marche en facilitant les traversées pour les piétons et l'usage du vélo en favorisant la cohabitation des vélos avec les véhicules motorisés sur la chaussée.

Dernière Minute

  • 7ème Festival des sports de nature
    Samedi 24 juin au Complexe sportif Marcel Bec J-27