GRAND PARIS
Seine Ouest

9 route de Vaugirard

92196 Meudon Cedex

Rencontres chorégraphiques

Merci d'avoir été si nombreux à assister aux Rencontres chorégraphiques, les 5 et 21 avril 2013, respectivement à Chaville et Boulogne-Billancourt. 80 danseurs, élèves des 7 Conservatoires du territoire, se sont produits pour votre plus grand plaisir.
Au programme : l'adaptation de l'une des pièces du célèbre chorégraphe Jean-Claude Gallota.

Au programme

Danse classique

  • 50 élèves des conservatoires de Boulogne-Billancourt, Chaville, Meudon et Ville-d’Avray
  • Chorégraphie sur Etudes de Karl Czerny

Danse néo-classique

  • 6 élèves des conservatoires de Sèvres et Vanves
  • Thématique du reflet, sur Promise, musique de Ben Howard

Danse baroque

  • Une dizaine d’élèves des conservatoires de Boulogne-Billancourt et Chaville
  • Pièce en cours de définition avec l’intervenante Irène Ginger

Danse contemporaine

  • 45 élèves des conservatoires de Chaville, Issy, Meudon et Ville-d’Avray
  • Thématique du carré

Danse modern-jazz

  • 12 élèves des conservatoires de Sèvres et Vanves
  • Adaptation d'un extrait d'une création du répertoire de la Compagnie SDF (Société De Funambules)

 

Avec la participation des professeurs de danse des Conservatoires :

Elisabeth de Chabannes, Nadine Praddaude Delemailly (Boulogne-Billancourt), Ludovic Galvan, Marie-Claire Sadler (Chaville), Angela Babuin, Claire Laronde (Issy-les-Moulineaux), Sanada Kasumi (Meudon), Laurence Jardin, Stéphane Ripon (Sèvres), Dominique Franchetti, Adeline Nabat, Audrey Smail (Vanves), Sylvie Deves, Barbara Falco (Ville-d’Avray).

 

Jean-Claude Gallotta, infatigable chorégraphe

Après un séjour à New York à la fin des années 70, où il découvre l’univers de la post-modern Dance (Merce Cunningham, Bob Wilson, Yvonne Rainier, Lucinda Childs, Trisha Brown, Douglas Dunn...), Jean-Claude Gallotta revient s’installer à Grenoble, sa ville natale, où il fonde - avec Mathilde Altaraz - le Groupe Émile Dubois, réunissant danseurs, comédiens, musiciens et plasticiens.
Très vite, la compagnie se fait remarquer avec des spectacles imaginés pour des lieux spécifiques. En 1980, elle est accueillie à la Maison de la Culture de Grenoble avant de prendre 4 ans plus tard l’appellation de Centre Chorégraphique National de Grenoble. De 1986 à 1990, Jean-Claude Gallotta assure la direction de la Maison de la Culture, rebaptisée le Cargo et devient ainsi le premier chorégraphe à la tête d’une Scène Nationale.

En tant que chorégraphe, il signe de nombreux ballets pour sa compagnie parmi lesquels, dès 1981, Ulysse, présenté aux États-Unis et au Festival d’Avignon. Il est l'auteur d'une soixantaine de chorégraphies présentées sur tous les continents, dont Les Aventures d’Ivan Vaffan, Les Louves et Pandora, Mammame, La Légende de Roméo et Juliette, Prémonitions, Docteur Labus, Rue de Palanka, La Chamoule, Presque Don Quichotte, L’Incessante, Les Larmes de Marco Polo, 99 duos, Trois générations, Des Gens qui dansent, Cher Ulysse... Il a également chorégraphié plusieurs pièces pour le Ballet de l’Opéra de Lyon (La Solitude du danseur) et pour l’Opéra de Paris (Les Variations d’Ulysse et Nosferatu, sur une musique de Pascal Dusapin) et a développé une collaboration particulière avec le metteur en scène japonais Tadashi Suzuki. Il a ces dernières années présenté, successivement à Grenoble et au Théâtre de Chaillot, une trilogie sur Les Gens.

En 2009, il crée L'Homme à tête de chou, paroles et musiques originales de Serge Gainsbourg, dans une version enregistrée pour ce spectacle par Alain Bashung. En avril  2011, il se produit en solo avec Faut qu'je danse !, présenté en prélude de la recréation de son trio Daphnis é Chloé au Théâtre de la Ville-les Abbesses. En octobre 2011, il crée Le Sacre du Printemps à la MC2 après Contes avant la nuit. En octobre 2012, il créera  Racheter la mort des gestes – Chroniques chorégraphiques 1 au Théâtre de la Ville.

Trois générations, acte 2

Initialement pensée pour les danseurs de la compagnie, Trois générations, acte 2 est la pièce originelle, matrice, de la triple chorégraphie créé en 2003 par Jean-Claude Gallotta.

Cette séquence de 30 minutes, plus technique et rapide, a ensuite été adaptée et transmise aux enfants et aux danseurs seniors afin de constituer les actes 1 et 3 de la pièce.

Pour Jean-Claude Gallotta, "l’idée est venue par cet attrait de voir « pousser » la danse dans la serre même du jardin-théâtre. Comment le regard induit et comment il retient les mouvements répétés, travaillés par des corps hétérogènes ? … Quel est l’âge de la danse ? Comment les interprètes portent-ils cette distinction, cette différence ? Où en sommes-nous avec cette question permanente : à quel âge faut-il danser, à quel âge faut-il s’arrêter ? Et puis, cette petite phrase écrite au pochoir sur le mur de la rue : " La culture c’est au moins trois fois ". Trois générations pour faire peut-être danser notre autre vie et surtout sentir encore plus près, cet amour des autres à être ensemble. »

Darrell Davis, répétiteur dédié aux élèves danseurs

Membre du Dance Theatre of Harlem, à New York, de 1978 à 1986, Darrell Davis part en tournée aux quatre coins du monde. Poursuivant sa carrière de chaque côté de l’Atlantique, il participe à de multiples émissions de télévision aux Etats-Unis et en Europe. Membre du Groupe Emile Dubois depuis 1991, Darrell Davis est répétiteur au sein de la compagnie depuis 1997. Il assiste Jean-Claude Gallotta à Grenoble et remonte les pièces du répertoire dans les compagnies les accueillant comme le Ballet du Rhin, le Ballet du Nord, l’Opéra National de Paris, le Ballet Contemporaneo de Buenos Aires, en Argentine, et le Strut Dance, en Australie.

Dernière Minute

  • 7ème Festival des sports de nature
    Samedi 24 juin au Complexe sportif Marcel Bec J-31