GRAND PARIS
Seine Ouest

9 route de Vaugirard

92196 Meudon Cedex

Vous êtes ici :
Accueil>Cadre de vie>Bruit>Signalement des nuisances sonores

Signalement des nuisances sonores

Selon un sondage réalisé en 2010 par TNS Sofrès pour le MEDDTL, le bruit est la 3ème nuisance urbaine après la propreté et la qualité de l'air. Que faire en cas de nuisances ?

2 français sur 3, principalement dans les grandes agglomérations, déclarent être gênés par le bruit à leur domicile. Ils indiquent fermer les fenêtres, monter le son du téléviseur, mal dormir, se sentir irritables ou fatigués. Ces nuisances sont surtout identifiées aux transports (voiture, 2 roues) et aux comportements (bruits de voisinage).

Bruits liés au voisinage et aux transports routiers, ferroviaires ou aériens

bruit voisinageBruit de voisinage

On appelle bruits de voisinage les bruits liés aux comportements (bricolage, animaux, conversations,...), aux travaux et chantiers, ou encore aux activités (professionnelles, sportives, culturelles,...).
Pour toute réclamation, il convient de s'adresser au service Hygiène et Salubrité de sa ville, ou à la Police Municipale de la Commune.
N'oubliez pas cependant : le dialogue et la médiation suffisent souvent à éviter le recours au contentieux et à rétablir de saines relations de voisinage !

Bruit des transports routiers, ferroviaires ou aériens (hélicoptères)

En l'absence de pouvoir de police du Maire sur ces nuisances spécifiques, il convient de s'adresser directement aux gestionnaires des infrastructures : RFF - Réseau Ferré de France (voies ferrées), CG92 Conseil général des Hauts-de-Seine (routes départementales), ADP - Aéroports de Paris (héliport d'Issy).

Que fait GPSO ?

Forte de ces informations, et toujours attentive à la préservation du cadre de vie, GPSO s'est engagée dans la lutte contre le bruit sur son territoire.

Les informations des différents plans municipaux ont été harmonisées dans le territoire de GPSO, pour élaborer un Plan de Prévention du Bruit dans l'Environnement (le PPBE). Le PPBE est un plan d'actions réglementaire, qui servira, associé aux cartes de bruit déjà réalisées, à déterminer les "zones à enjeux" du territoire : points noirs du bruit à traiter, mais aussi zones calmes à préserver.
Pour représenter au mieux l'état des nuisances sur le territoire, le PPBE sera élaboré en concertation avec les habitants, tandis que les actions mises en oeuvre feront l'objet d'évaluations régulières.

GPSO travaille par ailleurs en partenariat avec Bruitparif (Observatoire du Bruit en Ile-de-France) à la mise en oeuvre et au suivi du projet RUMEUR (Réseau Urbain de Mesure de l'Environnement sonore d'Utilité Régionale). Plusieurs stations de mesure sont ainsi installées sur le territoire, pour mesurer entre autres le bruit lié au survol des hélicoptères, aux bruits de chantier, ou encore au trafic sur la RD910.

Dernière Minute

  • 7ème Festival des sports de nature
    Samedi 24 juin au Complexe sportif Marcel Bec Aujourd'hui