GRAND PARIS
Seine Ouest

9 route de Vaugirard

92196 Meudon Cedex

Vous êtes ici :
Accueil>Adopter le geste de tri contribue à baisser le coût de la collecte et du traitement des déchets

Adopter le geste de tri contribue à baisser le coût de la collecte et du traitement des déchets

En 2015, la collecte et le traitement des déchets ont représenté 23 % du budget de Grand Paris Seine Ouest, soit 28,5 M d'euros HT (90,64 euros HT par habitant). Cela s'explique par le coût de l'incinération et la quantité d'ordures ménagères produites par les 315868 habitants.

Améliorer les performances de tri participe à la diminution du coût du service, sans oublier l'impact environnemental indéniable, puisque le recyclage permet d'économiser des ressources naturelles.
> Nous avons donc tous à gagner en triant davantage et mieux.

Le geste de tri, un vrai levier pour réduire les coûts du service

Plus la quantité de déchets produite est importante, plus le coût du service est élevé. De même, moins l'on trie, plus le service est onéreux pour deux raisons : le coût de l'incinération d'une part ; le manque à gagner au niveau des recettes reversée à GPSO par le Syndicat de traitement pour les déchets triés et valorisés (16 % des recettes du service en 2015) d'autre part. 

QUELQUES CHIFFRES POUR VOUS CONVAINCRE DE VOUS CONVERTIR AU TRI...
- 1 bouteille sur 2 seulement est recyclée sur le territoire
- 8 % du verre se retrouve dans les ordures ménagères, donc part à l’incinération au lieu d’être recyclé
- 28 % des matériaux recyclables ne sont pas triés et sont incinérés au lieu d’être valorisés
- 1,6 M€ pourraient être économisés si le geste de tri devenait un réflexe quotidien

Enfin, le respect des consignes de collecte est lui aussi crucial pour diminuer le coût du service de gestion des déchets. En effet, les dépôts sauvages coûtent chaque année
4 M€ à GPSO.

La taxe d'enlèvement des ordures ménagères

Le financement du service public de gestion des déchets ménagers est assuré par la Taxe d’enlèvement des ordures ménagères (TEOM), impôt local assis sur le foncier bâti. Comme chaque année, en septembre dernier, Grand Paris Seine Ouest a édité le rapport annuel 2015 sur la gestion des déchets, développé selon une matrice proposée par l’ADEME. Ce rapport offre une synthèse des données financières et permet d’identifier les axes de progression selon le type de déchets.

Dernière Minute