1er mai : la vente de muguet autorisée mais réglementée

Créé le 29/04/2020 - Mis à jour le 07/05/2020

  • Accueil
  • COVID-19
  • 1er mai : la vente de muguet autorisée mais réglementée pendant le confinement

Sommaire

Haut de page

La traditionnelle vente du muguet du 1er mai est particulièrement encadrée cette année, en raison des mesures gouvernementales prises pour limiter la propagation du virus COVID-19.

 

1er mai : la vente de muguet autorisée mais réglementée pendant le confinement

Face à la crise sanitaire, et en respect du décret n°2020-423 du 14 avril 2020, la préfecture des Hauts-de-Seine a décidé d’interdire sur l’ensemble du département, la vente du muguet sur la voie publique, habituellement tolérée.

1er mai - vente de muguet pendant le confinementConditions de vente du muguet

Pour les fleuristes, la vente est limitée à la livraison et au retrait de commandes, dans le respect des gestes barrières et des mesures sanitaires. Les commerces de produits essentiels (supérettes, supermarchés) autorisés à accueillir du public par le décret du 23 mars 2020, pourront également  procéder à la vente de muguet via la mise en place d’un système de retrait à l’entrée.

Pour rappel, le fait de vendre ou d’exposer en vue de la vente, des marchandises dans des lieux publics sans autorisation ou déclaration régulière constitue une contravention réprimée par le code pénal (amende de 300 € voire plus et, à titre de peine complémentaire, la possibilité de confisquer la marchandise – art R 446-3).

Cette activité n’entrant pas dans le cadre des motifs de sorties autorisées, tout contrevenant s’expose à une amende de 135 €.

Le saviez-vous ? Chaville, capitale du muguet

Comptant parmi les huit communes de Grand Paris Seine Ouest, Chaville est réputée pour avoir longtemps été la Capitale du Muguet, dans les années 1950 et 1960.

C’est au début des années 1950 que le muguet de Chaville gagne une renommée quasi nationale grâce à la chanson de Pierre Destailles intitulée Tout ça parce qu’au bois de Chaville, y’avait du muguet. Le succès de la chanson est tel qu’il donne l’idée à certains commerçants de la commune d’organiser chaque mois de mai, à partir de 1956, toute une série d’animations dans la ville. 

Tout ça parce qu’au bois de Chaville, y avait du muguet…

Chaque 1er mai de 1956 à 1968, les fêtes du Muguet, qui se déroulaient sur une quinzaine de jours, attiraient de nombreux badauds. Les visiteurs pouvaient y croiser de nombreuses vedettes telles que Jean Carmet, Annie Cordy ou encore Fernandel, suivre le défilé de chars fleuris menés par la reine du muguet et assister à diverses manifestations (défilés de mode, courses de moto-cross, corridas, match de football ou de catch). Les groupes de musique, les défilés, l’ambiance générale qui égaye les rues de Chaville pendant une quinzaine de jours attirent à l’époque des visiteurs de toute la région. C’est ainsi que Chaville fut un temps surnommée la « Capitale du muguet ».

Néanmoins, ces festivités ne durent que 13 ans, interrompues en 1969 en raison de difficultés financières. L’héritage de cette période ne s’est cependant pas éteint, puisque le muguet a donné son nom à tout un quartier de la ville.

Les photos proviennent des fonds des Archives Municipales de la ville de Chaville.

A lire également

  • 03 juillet 2020
    Végétalisation

    Les villes du territoire de Grand Paris Seine Ouest sont végétalisées et embellies grâce au travail quotidien des jardiniers mais aussi des habitants, pour offrir un cadre de vie plus sain et plus naturel aux riverains.

    Lire la suite
ut Nullam Donec commodo venenatis non