Collectes des déchets : les agents sur le pont pendant le confinement

Créé le 30/04/2020 - Mis à jour le 26/05/2020

  • Accueil
  • COVID-19
  • Collectes des déchets : les agents de Grand Paris Seine Ouest sur le pont pendant le confinement

Sommaire

Haut de page

En cette période de confinement, les effectifs voués à la collecte et au traitement des déchets sont restreints afin de respecter les mesures sanitaires prises par le gouvernement. Par ailleurs, les déchèteries du territoire de Grand Paris Seine Ouest (GPSO) sont fermées depuis le 16 mars.

 

Collectes des déchets : les agents de Grand Paris Seine Ouest sur le pont pendant le confinement

Les collectes des ordures ménagères, des encombrants ainsi que la collecte sélective sont maintenues et les agents de Grand Paris Seine Ouest restent mobilisés pour veiller à la propreté de l’espace public sur les 8 villes du territoire.

Dépôt sauvage.
Dépôt sauvage.

La collecte des ordures ménagères : une priorité

Nettoyage des rues, ramassage des déchets verts, des dépôts sauvages Malgré la réduction des effectifs, les agents de Grand Paris Seine Ouest sont sur le terrain et assurent quotidiennement leurs missions pour le confort de tous et le respect de l’environnement.

Encore plus dans le contexte sanitaire actuel, les habitants sont invités à réduire au maximum leurs déchets grâce au réemploi, à l’optimisation des denrées dont ils disposent, au recyclage, à la transformation, aux achats strictement nécessaires… L’effort collectif paie puisque l’on constate que les ordures ménagères ont diminué de 15% au bout de 4 semaines de confinement sur l’ensemble du territoire, et le volume des objets encombrants a également baissé de 30%.

Gilbert Duteil, responsable de la régie voirie et propreté à GPSO, témoigne : « Dans l’ensemble, depuis le début du confinement, les habitants font attention à respecter les mesures sanitaires quand ils sortent leurs bacs. Il y a malgré tout des irréductibles, qui déposent des sacs d’ordures, souvent mal fermés, déposés directement sur la voie publique, ce qui attire rats et cafards. »

Afin de préserver la santé des agents de collectes, il convient de respecter certaines règles :

 

  • les mouchoirs usagés, essuie-tout, serviettes en papier, cotons, lingettes, masques jetables… Les produits d’hygiène sont vecteurs de bactéries : isolez-les dans un sac bien fermé ;
  • les sacs poubelles bien fermés sont à déposer dans le bac, en prenant soin de ne laisser aucun déchet à même le sol ;
  • Seuls les bacs pleins, ne débordant pas et dont le couvercle est fermé sont à présenter à la collecte.

 

Prévention des risques - GPSOTraiter les déchets infectieux à part

Les masquesmouchoirs à usage unique, bandeaux de nettoyage des surfaces doivent être placés dans un sac poubelle dédié, disposant d’un système de fermeture par liens, et d’un volume adapté, soit 30 litres au maximum. Une fois le sac presque plein, il faut le fermer et le placer dans un deuxième sac poubelle identique, également fermé.

Les déchets ainsi enfermés doivent être stockés chez vous durant 24 heures, afin de réduire la viabilité du virus sur les matières poreuses. Le sac pourra ensuite être jeté avec les autres ordures ménagères, dans les bacs prévus à cet effet. Cette procédure de stockage doit être réalisée jusqu’à la fin des symptômes respiratoires, pour les personnes infectées ou susceptibles de l’être.

 

Encombrants : limiter leurs dépôts le temps du confinement

Suite à la fermeture des déchèteries du territoire et la suspension des collectes spécifiques (déchets électriques et électroniques, toxiques), le ramassage des encombrants en porte-à porte est le dernier canal de collecte spécifique encore actif.

Cependant, afin d’éviter que les centres de tri n’arrivent à saturation, GPSO demande à l’ensemble des habitants des huit villes de stocker chez eux les encombrants qui peuvent attendre, jusqu’à un retour à la normale des circuits de collectes.

 

Des marques de soutien de la part des habitants

Depuis plusieurs semaines, des messages de soutien et de reconnaissance de la part des habitants, fleurissent sur les poubelles partout en France, et le territoire de GPSO ne fait pas exception. Les riverains sont nombreux à participer à ce mouvement, pour le plus grand plaisir des agents, également reconnaissants de ces témoignages, qui contribuent à garder le moral en cette période.

Certaines personnes s’arrêtent dans la rue pour nous remercier, c’est appréciable de se sentir reconnu pour notre travail.

Gilbert Duteil

Responsable déchets à GPSO

A lire également

  • 20 avril 2020
    Coronavirus COVID-19 : gestion et collecte des déchets en période de confinement

    Suite aux mesures exceptionnelles prises par le Gouvernements (fermeture des établissements scolaires et de tous les lieux recevant du public non essentiels), Grand Paris Seine Ouest met en place un plan de continuité pour assurer le maintien du service public sur le territoire, et notamment les collectes des déchets.

    Lire la suite
  • 12 mai 2020
    COVID-19 : la désinfection de l’espace public proscrite par le préfet des Hauts-de-Seine

    Face à l’épidémie de COVID-19, la question de la propreté de l’espace public se pose aux municipalités et intercommunalités : est-il utile de désinfecter les rues à l’aide de javel ? Le préfet des Hauts-de-Seine a transmis ce jour des consignes proscrivant ces mesures de désinfection des rues.

    Lire la suite
  • 26 mai 2020
    Incivilités

    Grand Paris Seine Ouest déploie d’importants moyens pour améliorer le cadre de vie des habitants du territoire et lutter contre les incivilités qui dégradent la propreté de l’espace public. Pour que la ville reste propre, il appartient aussi à chacun de respecter son environnement en faisant preuve de civisme et en respectant certaines règles de bonne conduite.

    Lire la suite
mattis id nec lectus suscipit eleifend luctus ipsum odio