Confinement : Vanves GPSO Basket garde le rythme

Créé le 27/11/2020 - Mis à jour le 02/12/2020

Sommaire

Haut de page

Vanves GPSO Basket, club de basket-ball masculin de haut niveau soutenu par Grand Paris Seine Ouest (GPSO), a pu continuer de s’entraîner pendant le confinement, bien que le championnat en Nationale 1 ait été interrompu jusqu’au 1er décembre. Rencontre avec l’équipe.

 

Confinement : Vanves GPSO Basket garde le rythme

Sylvain Mousseau, coach sportif du Vanves GPSO Basket

« Nous nous adaptons du mieux possible, pour garder le rythme du début de championnat »

Quel a été votre parcours avant d’arriver au Vanves GPSO Basket ?

Je suis vanvéen, j’ai commencé à jouer au basket dès l’âge de 12 ans et j’ai poursuivi ma carrière en tant qu’entraineur de ce club.

Comment le club s’est-il adapté à ce nouveau confinement ?

Il a été décidé d’interrompre notre championnat de Nationale 1 jusqu’en décembre, notre dernier match remonte donc au 24 octobre. Cela s’apparente à une pause estivale ! Nous sommes toujours autorisés à nous entrainer, nous avons donc aménagé le planning en fonction des nouvelles contraintes et d’un nouvel objectif : maintenir l’équipe en bonne forme physique pour rester au niveau du début de championnat. Le lundi, nous axons la séance sur le perfectionnement individuel et les 3 autres jours, nous jouons collectivement, en condition de match, soit en match amical, soit entre nous.

L’avantage de cette situation, c’est que nous en profitons pour réintégrer les blessés qui ne pouvaient pas jouer dans le championnat : cette période leur permet de se remettre sur pied, et de revenir progressivement dans l’effectif, afin d’être au complet à la reprise.

Comment l’équipe vit-elle cette situation ?

Nous nous sentons privilégiés de pouvoir continuer les entrainements, collectivement, et de préserver ce lien entre les joueurs et le staff, c’est très important. Je ne souhaitais pas que l’on reparte de zéro à la reprise. Il était important pour moi de poursuivre l’activité, du mieux possible, en respectant le protocole sanitaire. Le rythme des entrainements que j’ai préparé permet aussi de prévenir les blessures qui pourraient survenir lors de la reprise. Sans cela, le risque de blessure aurait certainement été plus important. Nous sommes chanceux de pouvoir continuer à nous préparer, et nous avons hâte de reprendre le championnat.

 

Crédits photo : Bad Lion Sport

Raphael Desroses, joueur du Vanves GPSO Basket

« Malgré la suspension du championnat, nous nous entrainons pour rester en forme »

Quel a été votre parcours avant d’arriver au « Vanves GPSO Basket » ?

J’ai joué pendant 17 ans dans divers clubs, en Pro A et en Pro B, au plus haut niveau du championnat national de basket. Quand je suis arrivé à Vanves en 2017, j’avais un projet de reconversion professionnelle, que j’ai mené en parallèle de ma carrière de joueur : j’ai obtenu le diplôme d’entraineur sportif, et je suis également consultant pour RMC Sport depuis 3 ans.

Comment vivez-vous le confinement ?

La décision a été prise par la Fédération de suspendre le championnat de Nationale 1 jusqu’en décembre. Cependant, nous pouvons continuer à nous entrainer, nous avons pu réserver des créneaux pour avoir accès au gymnase André Roche de Vanves, à raison de 4 fois par semaine. Cela nous permet de travailler collectivement et de rester en forme. En revanche, la salle de musculation est interdite d’accès, mais nous nous adaptons avec l’équipement disponible sur le terrain. Nous continuons également à disputer des matches amicaux, en respectant les consignes sanitaires, ce qui nous permet de garder le rythme, afin d’être prêts pour la reprise.

A titre personnel, je me sens plus libre que pendant le premier confinement. Je suis ravi de continuer à voir mes co-équipiers et à faire du sport, cela fait du bien au moral. De plus, les entrainements et les rencontres nous donnent une raison de sortir et de ne pas être trop isolés. Sans ces moments, la situation serait certainement plus difficile à vivre.

A lire également

  • 27 novembre 2020
    Football féminin : pendant le confinement, GPSO 92 Issy continue de jouer

    Grand Paris Seine Ouest, dans sa démarche de promotion du dynamisme sportif du territoire, soutient GPSO 92 Issy, club de football féminin de haut niveau. Les Chouettes – le surnom des joueuses – peuvent continuer à s’entraîner et disputer des matches pendant le confinement puisqu’elles évoluent en championnat de haut niveau. Rencontre avec Alexandre Barbier, directeur sportif, et Laurie Teinturier, joueuse.

    Lire la suite
  • 20 novembre 2020
    Confinement : les joueurs et le staff du Meudon Hockey club nous racontent leur quotidien

    Pour promouvoir le dynamisme sportif du territoire, Grand Paris Seine Ouest soutient 4 clubs de sport de haut niveau : ainsi, l’intercommunalité est partenaire des Comètes de Meudon, club de hockey sur glace, à partir de la saison 2020-2021. Le coach et les joueurs nous racontent leur quotidien pendant le confinement de novembre 2020.

    Lire la suite
  • 27 novembre 2020
    Clubs sportifs

    Grand Paris Seine Ouest peut apporter son soutien, notamment financier, aux clubs ayant une équipe féminine de très haut-niveau, pratiquant un sport collectif ainsi qu’aux clubs ayant une équipe de haut-niveau, pratiquant un sport collectif en salle, issue du rapprochement des clubs du territoire.

    Lire la suite
et, velit, Sed luctus Aliquam mi, Curabitur