FAQ

Les réponses à vos questions.

Créé le 02/04/2020 - Mis à jour le 07/05/2020

FAQ

Un doute, une question ?

N'hésitez pas à nous faire part de vos interrogations ! Demande de subvention pour l'achat d'un vélo électrique, besoin de plus d'informations sur les consignes de tri, horaires des lieux publics... Grand Paris Seine Ouest répond à toutes vos questions.

Exemple : Comment puis-je signaler une dégradation sur la voie publique ?
0800101021

Toutes les questions que vous vous posez

Culture
Sport
Vélo
Stationnement
Déchets
Propreté
Transports en commun
Culture
À partir de quel âge puis-je inscrire mon enfant au conservatoire ?

Conservatoire de Boulogne-Billancourt :

  • Pour le cycle d’éveil (COOM) : enfants boulonnais scolarisés en CP
  • Pour les autres disciplines : soumis à concours d’entrée avec limites d’âge (voir site internet du Conservatoire – faire un renvoi)

Conservatoire de Sèvres :

  • Eveil à la musique dès 3 ans – Petite section maternelle
  • Eveil à la chorale dès 5 ans – Grande section maternelle
  • Eveil piano ou à l’alto dès 6 ans – CP
  • Initiation à la Danse dès 6 ans – entrée CP
  • Cursus instrument , Art dramatique, Chorales enfants dès 7 ans
  • Cursus danse dès 8 ans

Conservatoire d’Issy-les-Moulineaux :

  • Inscriptions à partir de 6 ans en éveil pluridisciplinaire musique et danse.

Conservatoire de Meudon :

  • Eveil musical : à partir de 4 ans (au 31/12 de l’année)
  • Musique : à partir de 7 ans
  • Initiation à la pratique chorégraphique : à partir de 6 ans
  • Danse classique : à partir de 8 ans
  • Danse contemporaine : à partir de 11 ans
  • Théâtre : à partir de 10 ans

Conservatoire de Ville-d’Avray-Chaville :

  • Inscriptions à partir de 4 ans
Quels sont les conservatoires du territoire ?

Le réseau des conservatoires de Grand Paris Seine Ouest illustre l’intérêt du regroupement intercommunal en permettant le développement de nouvelles initiatives et l’élargissement des enseignements proposés en musique, en danse et en art dramatique. Ils sont situés dans 7 villes du territoire :

Quels sont les tarifs des conservatoires ?
Comment payer l'inscription en conservatoire ?

Les inscriptions et réinscriptions dans les conservatoires de GPSO peuvent être réglées en ligne, par prélèvement automatique, par chèque, par carte bancaire, en espèces…

En savoir plus

Quelles pièces justificatives faut-il pour s'inscrire dans un conservatoire ?
Pour le calcul des droits de scolarité 2020-2021 :
  • Justificatif de domicile de moins de 3 mois. Quittance de loyer ou facture d’électricité, gaz, eau, abonnement internet de l’élève ou du représentant légal. En cas d’hébergement, fournir une attestation d’hébergement accompagnée d’une pièce d’identité en cours de validité et d’un justificatif de domicile de mois de 3 moins de l’hébergeant.
  • Attestation de paiement CAF 2020 avec quotient familial. Attestation de paiement de moins de 3 mois faisant figurer le quotient familial délivrée par la Caisse d’Allocation Familiale (CAF) en 2020. Les familles ayant au moins 2 enfants de moins de 20 ans à charge sont tenues de produire ce document.
  • Avis d’imposition 2019 sur les revenus 2018 de l’élève ou des deux parents.
Comment me (ré)inscrire ou (ré)inscrire mon enfant dans un conservatoire ?

Les inscriptions et ré-inscriptions dans les conservatoires de Grand Paris Seine Ouest (Boulogne-Billancourt, Ville-d’Avray Chaville, Issy Vanves, Meudon, Sèvres) se font au printemps via le portail en ligne iMuse.

En savoir plus

Sport
Comment louer un court de tennis ?

Vous pouvez louer un court de tennis au complexe sportif Marcel Bec en réservant directement en ligne, sur présentation obligatoire d’un justificatif de domicile. Le prix de la location est de 10€ l’heure.

En savoir plus

Vélo
Comment planifier mes trajets à vélo ?

Pour planifier vos trajets à vélo, utilisez l’appli geovelo.fr, sur votre téléphone portable ou directement en ligne sur un ordinateur.

Où sont les pistes cyclables ?

Carte interactive open data des pistes cyclables sur le territoire de Grand Paris Seine Ouest :

Pouvez-vous m'aider à acheter un vélo électrique ?

GPSO, territoire marqué par une topographie particulièrement contrainte, a affirmé sa volonté d’être un territoire pionnier en matière de mobilité durable par la mise en place d’une subvention pour l’achat d’un vélo à assistance électrique (VAE.) Cette subvention d’un montant de 200€ TTC, est accessible sur demande, par les habitants résidant à titre principal dans l’une des huit villes du territoire de GPSO (Boulogne-Billancourt, Chaville, Issy-les-Moulineaux, Marnes-la-Coquette, Meudon, Sèvres, Vanves et Ville-d’Avray). Une seule subvention par ménage est accordée (non renouvelable).

En savoir plus

Quels sont les équipements cyclables sur le territoire de GPSO ?

En concertation avec les villes, Grand Paris Seine Ouest est en cours d’élaboration de son Plan vélo, dont l’objectif est de renforcer et optimiser le maillage cyclable sur le territoire.

Voir tous les aménagements cyclables

À quoi sert l'appli mobile Vélib ?

Pour une utilisation optimale du service, l’application Vélib’ Métropole est disponible gratuitement. Elle vous permettra, entre autres, d’avoir des informations en temps réel sur les stations et les vélos disponibles, de vous assurer de la bonne restitution de son Vélib’ grâce aux notifications, et d’accéder aux principales informations de votre espace personnel.

Combien coûte le service Vélib' Métropole ?

Pour connaître les tarifs du service Vélib’ Métropole, rendez-vous sur le site de Vélib’ Métropole.

Comment utiliser un Vélib' ?

Pour vous abonner au service Vélib’ Métropole, rendez-vous sur le site de Vélib’ Métropole ou sur l’application Vélib’. Plusieurs formules d’abonnement, adaptées à votre usage, vous sont proposées pour un tarif mensuel compris entre 0 et 8,3€.

En savoir plus

Comment reconnaître un Vélib électrique d'un Vélib traditionnel ?

Le vélo à assistance électrique est bleu, et le vélo traditionnel est vert.

Les Vélib sont-ils électriques ?

Certains Vélib, de couleur bleue, sont à assistance électrique.

Où sont les stations Vélib ?

Plus de 60 stations Vélib’ Métropole sont en service sur le territoire de Grand Paris Seine Ouest. Retrouvez-les sur notre carte interactive :

Puis-je me déplacer en Vélib dans les villes de GPSO ?

Sur le territoire de GPSO, les villes de Boulogne-Billancourt, Issy-les-Moulineaux, Vanves, Chaville, Meudon et Sèvres proposent le service Vélib’ Métropole, qui vous permet de vous déplacer en Vélib sur tout le territoire de la Métropole du Grand Paris.

En savoir plus

Puis-je me déplacer d'une ville à l'autre en Vélib, même en-dehors de GPSO ?

Sur le territoire de GPSO, les villes de Boulogne-Billancourt, Issy-les-Moulineaux, Vanves, Chaville, Meudon et Sèvres proposent le service Vélib’ Métropole, qui vous permet de vous déplacer en Vélib sur tout le territoire de la Métropole du Grand Paris.

En savoir plus

Stationnement
Existe-t-il des abonnements dédiés aux professionnels de santé ?

Les professionnels de santé sont éligibles au droit d’abonnement « Professionnel ». En outre, la gratuité est accordée sur voirie aux professionnels de santé exerçant des visites au domicile des patients compte tenu du développement de la politique de maintien des personnes malades et / ou âgées au sein de leur foyer. Il leur est demandé de s’enregistrer (de se créer un droit).

Le stationnement est-il gratuit pour les personnes handicapées ?

Oui. Le stationnement sur voirie est gratuit pour les personnes handicapées ou leur accompagnant ayant apposé sur le pare-brise l’original d’une carte « mobilité inclusion » avec la mention « stationnement pour personnes handicapées » ou d’une carte européenne de stationnement.

Le stationnement est-il gratuit pour les véhicules "propres" ?

Oui. Afin d’accompagner le développement des « véhicules propres » (100% électrique ou hydrogène ou gaz) la gratuité est instaurée pour les titulaires d’un droit « Résident ».

Le stationnement est-il gratuit en cas de pollution ?

Oui. Les titulaires d’un droit d’abonnement « Résident », qui utilisent des forfaits journalier, bénéficient de la gratuité, dès l’annonce par GPSO, d’un dépassement du seuil (pic de pollution de niveau 1) pour le lendemain, et ce, jusqu’à la fin de l’épisode de pollution. Dans ce cas, les abonnés ne doivent pas prendre de ticket, pour les forfaits journaliers.

Aucun remboursement ne pourra être accordé aux titulaires d’un forfait de stationnement d’une durée supérieure à un jour, car son montant tient compte de la gratuité dans des cas exceptionnels.
Pour être informé d’éventuels épisodes de pollution, un service d’information par alerte SMS et par email a été mis en place. Plus d’informations sur ce lien.

Avec un forfait de stationnement, dans quelle zone est-il possible de stationner ?

Les forfaits de stationnement ne sont pas valables dans les zones de courte durée (rouge), afin de garantir la rotation des véhicules. Les forfaits donnent accès aux zones de moyenne et de longue durée (orange, jaune, marron, verte), comme indiqué sur la carte des zones de stationnement.

En savoir plus

Quelles sont les conditions de l'abonnement "professionnel" pour stationner ?

Le droit de stationnement « Professionnel » est dédié aux personnes physiques salariées d’une société (ou administration ou association) domiciliée dans la commune, ou aux personnes physiques ou morales exerçant une activité domiciliée dans la commune. La durée de validité du droit d’abonnement est d’un an.

Après obtention du droit d’abonnement, le professionnel peut acheter différents types de forfaits en fonction de son besoin : journée, semaine, mois. Ils sont utilisables uniquement dans les zones de stationnement de moyenne et longue durée (orange, jaune, marron, verte).

Les professionnels de santé sont éligibles au droit d’abonnement « Professionnel ». La gratuité sur la voirie est accordée aux professionnels de santé exerçant des visites au domicile des patients compte tenu du développement de la politique de maintien des personnes malades et / ou âgées au sein de leur foyer. Il leur est demandé de s’enregistrer (de se créer un droit).

Quelles sont les catégories d'abonnement pour stationner ?

Il existe 3 catégories d’abonnés pour stationner sur le territoire de GPSO :

  • Le « Résident » : personne physique résidant dans la commune
  • Le « Professionnel » : personne physique salariée d’une société (ou administration ou association) domiciliée dans la commune, ou personne physique ou morale exerçant une activité domiciliée dans la commune.
  • L’« Artisan » : personne physique ou morale exerçant une activité éligible domiciliée dans la commune.

En savoir plus

Quelle est la durée maximale de stationnement ?

La durée maximale de stationnement varie selon les zones :

  • Zone courte durée : 2h30
  • Zone moyenne durée : 5h30
  • Zone longue durée : 10h30 (du fait de la pause du midi, 8h30 à Chaville et 8h à Ville-d’Avray)
Quand le stationnement est-il gratuit ?

Il existe des périodes durant lesquelles le stationnement n’est pas payant sur le territoire de Grand Paris Seine Ouest :

  • les jours fériés (sauf période de Grand Salon)
  • du 1er au 31 août : à Meudon, Sèvres, Ville-d’Avray, Chaville (toutes zones), et à Boulogne- Billancourt, Issy-les-Moulineaux, Vanves (en zone orange ou jaune uniquement)
  • du 1er au 15 août : à Boulogne-Billancourt, Issy-les-Moulineaux et Vanves (en zone rouge),
  • à Marnes-la-Coquette, commune où le stationnement n’est pas payant
  •  de 12h à 14h : à Chaville et Ville-d’Avray
Quand le stationnement est-il payant ?

Dans les 3 zones (courte, moyenne et longue durée), le stationnement est payant du lundi au samedi de 9h à 19h30. Une tarification le dimanche est pratiquée en période de Grand Salon à Issy-les-Moulineaux et Vanves (Parc des Expositions de la Porte de Versailles).

En savoir plus

Quelles sont les zones de stationnement ?

Les différentes zones de stationnement correspondent au contexte urbain et à la pression sur les places de stationnement dans chaque quartier.

3 types de zones existent :

  • Zone « courte durée » : essentiellement située en centre-ville et dans les rues à dominante commerciale, elle nécessite une forte rotation des véhicules.
  • Zone « moyenne durée » : essentiellement située dans des quartiers mélangeant habitat, activités et commerces, la rotation des véhicules y est moins importante qu’en centre-ville. Dans cette zone, l’objectif est de limiter les possibilités de stationnement en continu à la journée, à proximité des gares ou des parkings, dans une logique de développement de la fréquentation des parcs en ouvrage notamment. Une rotation moyenne des véhicules y est donc nécessaire.
  • Zone « longue durée » : essentiellement située dans les quartiers résidentiels qui ne nécessitent pas de besoin réel de rotation, mais qui sont victimes de véhicules dits « ventouses » (restant à la même place plusieurs jours) et rendant difficiles le stationnement des résidents.

En 2018, ces zones sont harmonisées à l’échelle de GPSO, pour une meilleure efficacité et lisibilité pour ses habitants.

En savoir plus

Les agents de contrôle du stationnement sont-ils payés en fonction du nombre de FPS émis ?

Non, la rémunération des agents n’est pas liée au nombre de forfaits post-stationnement (FPS) émis : ils ne sont pas tenus par un objectif de recettes à atteindre.

GPSO fait-il appel à des sociétés privées pour le contrôle du stationnement ?

Non, le contrôle du stationnement payant est effectué par Grand Paris Seine Ouest ou par les villes. Par ailleurs, aucun contrôle par lecture de plaques ou par des véhicules « flasheurs » n’est prévu.

Comment le stationnement est-il contrôlé ?

Le contrôle du stationnement payant sur voirie, comme auparavant, est réalisé par des Agents de surveillance de la voie publique (ASVP). Ces agents sont équipés de terminaux qui leur permettent :

  • De vérifier la validation du ticket de stationnement (virtuel ou apposé derrière le pare-brise) ou de l’abonnement en temps réel,
  • De calculer le FPS si nécessaire,
  • D’émettre des FPS, à l’aide d’une imprimante portable qui permet d’éditer une notice d’information à déposer sur le pare-brise du véhicule en infraction, afin d’en informer l’usager.
Comment contester le rejet de mon RAPO ?

Si l’usager souhaite contester la décision prise par la collectivité, suite au RAPO (recours administratif préalable obligatoire), il doit adresser un recours à la Commission du contentieux du stationnement payant (CCSP), juridiction administrative basée à Limoges.

NB : Le FPS doit avoir été payé avant de pouvoir saisir la CCSP.

Comment faire un RAPO ?

Un RAPO (recours administratif préalable obligatoire) doit être envoyé via la plateforme https://paiement.usager.tefps.fr ou par lettre recommandée avec accusé de réception.

Conditions formelles du RAPO :

  • En ligne : sur la plateforme, ou, par lettre recommandée avec accusé de réception dans un délai d’un mois, à compter de l’émission du FPS.
  • L’usager est le titulaire du certificat d’immatriculation, le locataire, l’acquéreur ou le mandataire désigné (pièce d’identité et mandat à fournir le cas échéant).
  • Autres pièces à fournir : avis de paiement contesté, certificat d’immatriculation, ou déclaration de cession du véhicule et de son accusé d’enregistrement, faits/motifs.
Comment contester l’avis de paiement de FPS ?

Pour contester un forfait post-stationnement (FPS), vous devez adresser un RAPO (Recours Administratif Préalable Obligatoire), dans le mois qui suit l’établissement du FPS.
Ce RAPO est à formuler via la plateforme dédiée https://paiement.usager.tefps.fr.

Le recours est également possible par courrier recommandé avec accusé de réception, aux adresses suivantes :

Pour un FPS émis à Chaville, Meudon, Sèvres, Vanves et Ville-d’Avray :
Grand Paris Seine Ouest
Contestation FPS
9 route de Vaugirard
92196 MEUDON CEDEX

Pour un FPS émis à Boulogne-Billancourt :
Réclamation stationnement Boulogne
TSA 60047
78286 GUYANCOURT CEDEX

Pour un FPS émis à Issy-les-Moulineaux :
Ville d’Issy-les-Moulineaux
Contestation FPS
47 rue du Général Leclerc
92130 ISSY-LES-MOULINEAUX

La collectivité dispose d’un mois pour vous répondre. Son silence au-delà de ce délai vaut rejet de votre recours. Le dépôt d’un recours ne suspend pas les délais de paiement du FPS (3 mois).

Que se passe-t-il si je ne paye pas mon FPS ?

Passé un délai de 3 mois suivant la notification et en l’absence de paiement total du forfait post-stationnement (FPS), l’Etat prend le relais. Un titre exécutoire est émis par l’ANTAI (Agence Nationale de Traitement Automatisé des Infractions) et envoyé à la DGFIP (Direction Générale des Finances Publiques). Vous recevez alors tout d’abord un avertissement par voie postale, d’un montant de 68€. Puis, vous recevrez le titre exécutoire par voie postale du montant du FPS impayé avec une majoration de 50€ (soit 85€ sur le territoire de Grand Paris Seine Ouest).

Qui perçoit le FPS et à quoi cela sert-il ?

Les FPS (forfaits post-stationnement) sont perçus par Grand Paris Seine Ouest et sont destinés à financer des actions pour favoriser la mobilité (transport en commun, vélos ou voitures en libre-service, aménagement de la voirie avec des pistes cyclables…).

Environ 8 millions d’euros sont destinés au financement des transports en commun franciliens et sont reversés à la Région Ile-de-France et à Ile-de-France Mobilités.

Comment payer le forfait post-stationnement (FPS) ?

Au-delà des 4 jours, le FPS (forfait post-stationnement) n’est plus minoré. Il convient donc de s’en acquitter dans les 3 mois suivant la notification. Il peut être payé par plusieurs moyens auprès de l’ANTAI :

  • Par Internet, smartphone, serveur vocal (CB)
  • Par courrier (chèque)
  • Au guichet de la DGFiP (espèces)

En savoir plus

Comment payer le FPS minoré ?

Le FPS (forfait post-stationnement) minoré peut être payé dans les 4 jours (heure précise de la notification) par plusieurs moyens :

  • Par Smartphone (CB) : PayByPhone/Whoosh!/OPnGO
  • Par Internet (CB) : https://paiement.usager.tefps.fr
  • Aux horodateurs (espèces, CB) (effectif courant février)
  • Au guichet (espèces, chèques, CB) pour Boulogne-Billancourt, Issy-les-Moulineaux, Meudon et Ville-d’Avray.
Est-il possible d’avoir plusieurs FPS dans la même journée ?

Oui. Le FPS (forfait post-stationnement) vous ouvre les droits de stationnements pour la durée maximale autorisée dans la zone. Si vous êtes de nouveau contrôlé au-delà de cette durée limitée sur le même emplacement, un autre FPS pourra vous être adressé.

Comment est calculé le FPS ?

Le montant d’un FPS (forfait post-stationnement) correspond au tarif dû pour la durée maximale du stationnement dans la zone. Dans les villes de Grand Paris Seine Ouest, il est de 35€. Dans le cas où vous auriez déjà payé une partie de la redevance de stationnement pendant la durée maximum autorisée, le montant déjà payé sera alors déduit du FPS. En cas de paiement anticipé (dans les 4 jours calendaires), le FPS est minoré à 25€.

Exemple de calcul pour un automobiliste ayant payé 1h de stationnement à 1,90€ en zone courte durée à Boulogne-Billancourt :

  • Le stationnement sur la zone est limité à 2h30
  • Si l’usager est contrôlé en défaut de paiement entre 1h et 2h30 de stationnement, le montant de son FPS sera de 33,10€ (soit 35€ – 1,90€), ou 23,10€ s’il est réglé dans les 4 jours calendaires
  • Si l’usager est contrôlé en défaut de paiement au-delà de 2h30 de stationnement le montant de son FPS sera de 35€
Dans quels cas le FPS est-il appliqué ?

Le FPS (forfait post-stationnement) est appliqué dans les cas suivants :

  • L’usager n’a pas payé son stationnement
  • L’usager dépasse la durée de stationnement pour laquelle il a payé
  • L’usager ne respecte pas les conditions des tarifs « abonnés » (résident ou professionnel)
Toutes les infractions de stationnement sont-elles concernées par le FPS ?

Non. Seules les infractions au stationnement payant sur la voirie sont concernées par la réforme. La réforme ne s’applique qu’aux infractions constatées depuis le 1er janvier 2018. Les autres infractions au stationnement (gênant, très gênant, abusif, dangereux, dépassement de la durée limitée de stationnement « zones bleues ») ne sont pas concernées par ces nouvelles règles et restent émises par les services de Police. Les amendes résultant de ces infractions et leurs modalités de contestations demeurent donc inchangées après le 1er janvier 2018.

Qu'est-ce que le FPS ?

Le FPS, forfait de post-stationnement, est une modalité de paiement de la redevance de stationnement, applicable en cas d’absence ou d’insuffisance de paiement immédiat de la redevance de stationnement.

Depuis le 1er janvier 2018, les collectivités émettent des FPS pour les usagers n’ayant pas payé ou ayant payé insuffisamment leur stationnement sur voirie, en remplacement des amendes pénales (anciennement « PV » d’un montant de 17€ partout en France). Le montant du FPS est défini par la collectivité territoriale, en l’adaptant à son territoire, pour permettre une rotation des véhicules.

Sur le territoire de Grand Paris Seine Ouest, le FPS a été fixé à 35€ avec une minoration à 25€ en cas de paiement sous 4 jours calendaires (on parle de FPS minoré).

En savoir plus

Comment payer ma place de stationnement ?

Pour payer votre redevance de stationnement, plusieurs possibilités :

  • Horodateurs (espèces ou carte bancaire)
  • Applications smartphone (Whoosh !, OPnGO et PayByPhone)
  • Au guichet (forfaits uniquement)
  • Par Internet (forfaits uniquement)

En savoir plus

Ces modalités s’appliquent également pour les périodes de stationnement gratuites (30 minutes par exemple).

Remarque : Les tickets pris à l’horodateur sont dématérialisés depuis le 1er janvier 2018. Si l’usager le souhaite, il peut tout de même imprimer son ticket sur simple demande après le paiement.

Qu'a changé la réforme du stationnement depuis le 1er janvier 2018 ?

La réforme du stationnement, effective depuis le 1er janvier 2018, prévoit que chaque ville ou territoire soit en charge de l’ensemble de la chaîne de décision :

  • Fixation des horaires, des tarifs horaires et des forfaits éventuels
  • Organisation du contrôle
  • Encaissement des recettes
  • Investissement et maintenance des équipements nécessaires au fonctionnement du service
  • Gestion des recours administratifs
  • GPSO, collectivité compétente en matière de stationnement, est en charge de ces nouvelles missions, de façon mutualisée avec les communes qui composent son territoire.

Cette réforme est un élément essentiel de l’organisation des déplacements à l’échelle du bassin de vie et de mobilité. Les délégataires sont chargés de collecter les redevances via les moyens de paiement mis à disposition (les horodateurs, les applications sur smartphone : PaybyPhone, Whoosh!, OPnGO).

En savoir plus

Pourquoi les règles de stationnement ont changé ?

Depuis le 1er janvier 2018, les communes ou les intercommunalités compétentes en matière de mobilité doivent fixer les redevances d’occupation (tarifs de stationnement) et le montant du forfait post-stationnement (FPS), qui remplace l’amende pénale.

C’est la loi de « modernisation de l’action publique territoriale et d’affirmation des métropoles » (loi MAPTAM du 27 janvier 2014) qui introduit une profonde réforme du stationnement payant sur voirie. Il s’agit d’un nouveau transfert de compétence de l’Etat aux collectivités territoriales.

Déchets
J'habite dans un appartement, est-ce que je peux composter mes déchets ?

Le lombricompostage se pratique dans un réceptacle de petites dimensions au sein duquel sont logés des petits vers rouges Eisenias, experts dans la dégradation des déchets organiques. Leur transformation permet d’obtenir deux sous-produits : un amendement équivalent au compost et un engrais liquide appelé thé de compost. Très riche en nutriment, il est nécessaire de le diluer avant utilisation.

Grand Paris Seine Ouest met gratuitement des lombricomposteurs à la disposition des habitants du territoire. Pour cela, complétez le formulaire, munissez-vous d’un justificatif de domicile et présentez-vous à la Maison de la nature et de l’arbre (Meudon) aux jours et heures d’ouvertures au grand public.

Coronavirus COVID-19

Prévention des risques - GPSOEn raison du contexte sanitaire actuel, le retrait de lombricomposteurs à la Maison de la nature et de l’arbre n’est possible que le mercredi entre 14h et 18h, sur rendez-vous.

  • Prendre rendez-vous au 0 800 10 10 21 (numéro vert gratuit de GPSO)
  • Télécharger, imprimer et remplir le formulaire de demande de lombricomposteur
  • Se rendre à la Maison de la nature et de l’arbre selon le jour et l’heure indiqués par téléphone

Merci de respecter les gestes barrières en venant retirer votre lombricomposteur.

Maison de la Nature et de l'Arbre, à Meudon (Grand Paris Seine Ouest)Maison de la nature et de l’arbre

Ouverte de 14h à 18h, tous les mercredis et dimanches, et les samedis de 10h à 12h et de 14h à 18h.
Hors jours fériés et périodes de fermeture de la structure.
14, ruelle des Ménagères 92190 Meudon (accès par la rue Charles Infroit)
RER C : arrêt Meudon Val Fleury
Bus : lignes 162 – 169 – 289 : arrêt Meudon Val Fleury – TIM : arrêt Larris

En savoir plus :

Maison de la nature et de l’arbre Compostage

Comment obtenir un lombricomposteur ?

GPSO met gratuitement à votre disposition des lombricomposteurs. Pour cela, complétez le formulaire, munissez-vous d’un justificatif de domicile et présentez-vous à la Maison de la nature et de l’arbre aux jours et heures d’ouvertures au grand public.

Maison de la nature et de l’arbre
Ouverte de 14h à 18h, tous les mercredis et dimanches, et les samedis de 10h à 12h et de 14h à 18h.
Hors jours fériés et périodes de fermeture de la structure.
14, ruelle des Ménagères 92190 Meudon (accès par la rue Charles Infroit)
RER C : arrêt Meudon Val Fleury
Bus : lignes 162 – 169 – 289 : arrêt Meudon Val Fleury – TIM : arrêt Larris

En savoir plus

J'habite en immeuble, je veux faire installer un composteur.

Vous avez besoin de conseils pour lancer votre projet (marche à suivre, communication auprès des résidents…) ? Si le projet de compostage collectif est jugé recevable, un maître-composteur de Grand Paris Seine Ouest est à votre service et vous accompagne :

  • Audit du site
  • Formation des référents et support à la communication
  • Mise à disposition de matériel, livraison, aide à l’installation
  • Suivi sur la première année

Pour réaliser votre demande, appelez le numéro d’appel gratuit de GPSO au 0 800 10 10 21. Un maître-composteur prendra contact avec vous pour étudier la faisabilité du projet.

Qu'est-ce que le compostage ?

Le compostage est un processus naturel de transformation des déchets organiques (épluchures, marc de café, thé, coquilles d’oeufs, déchets verts..) qui permet par l’apport d’air et l’action des micro-organismes du sol (champignons, vers de terre etc…), d’accélérer leur dégradation et leur transformation en compost. Le compost est un amendement organique comparable au terreau, qui peut être utilisé au jardin.

En compostant vos déchets verts, de jardin ou de cuisine (épluchures de fruits et légumes, restes de repas hors produits d’origine animale), vous réduirez le poids de vos poubelles, tout en valorisant ces déchets. Un bon geste pour l’environnement, facile à mettre en œuvre !

En savoir plus

Comment demander un badge d'accès aux déchetteries ?

Deux possibilités :

  • Remplir le formulaire de demande de badge en ligne
  • Effectuer une demande de badge lors d’une visite à la déchetterie (se munir d’une pièce d’identité et d’un justificatif de domicile)

En savoir plus

Quels sont les horaires, tarifs et conditions d'accès des déchetteries ?
Accès à la déchetterie de Meudon pour les particuliers :
  • Du lundi au samedi :
    • du 1er novembre au 31 mars : de 7h à 12h et de 13h30 à 18h30
    • du 1er avril au 31 octobre : de 7h à 12h et de 13h30 à 19h30
  • Le dimanche : de 9h à 12h30
  • Les jours fériés exceptés les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre

En savoir plus

Où sont situées les déchetteries ?

Les habitants de Grand Paris Seine Ouest peuvent accéder à deux déchèteries fixes, ainsi qu’à 4 déchetteries mobiles sur le territoire.

  • Déchetterie fixe de Meudon gérée par le Syctom, ouverte à tous les habitants de GPSO sur présentation d’un badge personnel
  • Déchetterie fixe de Paris 15ème – Porte d’Issy, gérée par la Mairie de Paris, réservée aux habitants de Boulogne-Billancourt, Issy-les-Moulineaux, Vanves et Sèvres.
  • Déchetteries mobiles (mises en place régulièrement, se référer au planning) : Marnes-la-Coquette, Ville-d’Avray, Vanves et Boulogne-Billancourt

En savoir plus

Où jeter les déchets d'amiante ?

En petite quantité et s’ils conservent leur intégrité, vous pouvez les déposer auprès d’une installation autorisée. Les déchets doivent être palettisés, filmés et identifiés avec l’inscription « amiante ».

Les déchets d’amiante libre sont les plus dangereux pour l’homme et l’environnement, du fait de leur caractère volatil. Ces déchets doivent être conditionnés en double enveloppe étanche et rassemblés dans des récipients de grande capacité. Les contenants doivent être étiquetés. Le producteur de ce type de déchets est tenu d’établir un bordereau de suivi de déchets d’amiante (BSDA).

Ces déchets doivent être transportés suivant des règles très strictes par des sociétés spécialisées. Ces déchets sont soumis aux règles du transport de matières dangereuses et traités dans les centres de stockage des déchets dangereux (classe 1).

Les déchetteries présentes sur le territoire de GPSO n’acceptent pas les déchets amiantés.

Pour vous débarrasser de ce type de déchets, il convient de contacter des entreprises spécialisées pour leur retrait, leur conditionnement, leur transport puis leur élimination ; ou pour les moins dangereux, les apporter vous-même dans les centres de traitement agréés en respectant les conditions de transport.

Toutes les informations sur les centres de traitement agréés et les collecteurs – en fonction de votre lieu d’habitation et du type de déchet que vous souhaitez éliminer – sont disponibles sur le site de la Fédération française du bâtiment.

En savoir plus

Où jeter les gravats ?

Les gravats sont des déchets inertes, matériaux issus du bricolage, de travaux domestiques (morceaux de plâtre, de mortier, parpaing, béton, carrelage,…). Les sanitaires font partie des gravats.

Il est interdit de jeter les gravats dans les bacs à ordures ménagères ou de les laisser sur le trottoir pour la collecte des encombrants. Ils doivent être déposés en déchetterie ou déchetterie mobile, ou dans les points de collecte listés sur le site de la Fédération française du bâtiment. Leur dépôt sur la voie publique constitue un dépôt sauvage qui peut être verbalisé et dont l’enlèvement vous sera facturé.

En savoir plus

Où jeter mes déchets médicaux ?

Les aiguilles, seringues, lames… doivent être rapportées auprès des pharmacies référencées comme points de collecte ou à la déchetterie fixe de Meudon. Toutes les pharmacies délivrent gratuitement les contenants à couvercle vert permettant le stockage de ces déchets.

Ces déchets représentent un danger pour les équipiers de collecte. Ils ne doivent en aucun cas être jetés dans les bacs d’ordures ménagères ou d’emballages recyclables.

En savoir plus

Comment savoir si un déchet est toxique ?

Sont considérés comme déchets toxiques ménagers : piles, accumulateurs, pots de peintures, vernis, solvants (même vides), huiles de vidange, batteries, produits détachants, extincteurs, radiographies…

Ces déchets nécessitent un traitement dans des installations adaptées. Ils ne doivent en aucun cas être jetés dans les bacs d’ordures ménagères ou d’emballages recyclables, ni avec les encombrants. Leur dépôt sur la voie publique constitue un dépôt sauvage qui peut être verbalisé et dont l’enlèvement vous sera facturé.

En savoir plus

Que faire des déchets toxiques ?

Grand Paris Seine Ouest propose une collecte des déchets dangereux des ménages via un camion qui assure des permanences sur l’ensemble du territoire. Les habitants peuvent y déposer leurs déchets toxiques. Ces déchets nécessitent un traitement dans des installations adaptées. Ils ne doivent en aucun cas être jetés dans les bacs d’ordures ménagères ou d’emballages recyclables, ni avec les encombrants.

En savoir plus

Que faire de mes appareils électriques et électroniques hors d'usage ?

Pour vous débarrasser de vos déchets électriques ou électroniques, vous pouvez :

  • les laisser aux commerçants lors de l’achat d’un nouveau modèle
  • donner les appareils encore en état de fonctionnement
  • les déposer en déchetterie
  • les apporter à l’une des collectes solidaires organisées sur le territoire

En savoir plus

Je suis un professionnel, que faire de mes déchets ?

Si vous produisez moins de 3000 litres de déchets par semaine, vos déchets sont pris en charge dans les conditions du service public mis à disposition des habitants. Vous devez donc respecter les jours et horaires de collecte ainsi que les heures de sortie et de rentrée des bacs afférents, conformément aux guides des collectes de chaque ville.

Si vous produisez plus de 3000 litres de déchets par semaine, vous êtes responsable de leur élimination.

En savoir plus

Comment recycler mes textiles (vêtements, serviettes, torchons, tissus, chaussures...) ?

Vous pouvez déposer vos déchets textiles dans une des bornes de collecte que GPSO met à votre disposition.

Que faire de mes déchets verts ?

Pour éliminer correctement et valoriser vos déchets verts, vous pouvez les composter ou les apporter dans une déchetterie.

Compostage Déchetteries

Qu'est-ce que les déchets verts ?

On désigne par déchets verts les déchets végétaux issus de l’entretien des jardins et espaces verts : les feuilles mortes, les tontes de gazon, les tailles de haies et d’arbustes…

En savoir plus

Que se passe-t-il si je dépose mes déchets encombrants sur le trottoir en-dehors des jours de collecte ?

Les dépôts sauvages, c’est-à-dire le non-respect des jours de collecte ou de la définition des encombrants, nuisent à la propreté de l’espace public et au bien-vivre ensemble. Si vous réalisez un dépôt sauvage, les agents de Grand Paris Seine Ouest sont assermentés pour vous verbaliser à hauteur de 150€ et les frais d’enlèvement vous seront facturés.

En savoir plus

Que faire des déchets volumineux ?

Les encombrants ne sont pas collectés avec les ordures ménagères. Grand Paris Seine Ouest collecte vos objets encombrants (hors électroménager) : mobiliers, matelas, ferraille, cycles…

Attention, les gravats, les déchets dangereux et les déchets d’équipements électriques et électroniques ne sont pas acceptés dans la collecte en porte-à-porte. En tant qu’habitant de Grand Paris Seine Ouest, vous avez également accès à 4 déchetteries mobiles et 2 déchetteries fixes, qui elles accueillent également les gravats, les déchets dangereux et les déchets d’équipements électriques et électroniques.

En savoir plus Déchetteries

Où sont les conteneurs pour le verre ?

Carte interactive des conteneurs à verre dans les villes de Grand Paris Seine Ouest :

Conteneurs à verre adaptés pour les personnes à mobilité réduite (PMR) :

Où jeter le verre ?

Vous pouvez jeter les bouteilles pots et bocaux en verre dans les conteneurs à verre. Ils doivent être vidés mais il n’est pas utile de les nettoyer.

Attention : ampoules, vaisselles, miroirs, pots de fleurs… ne sont pas autorisés car ils ne peuvent pas être recyclés.

En savoir plus

Que mettre dans le bac gris ?

Les bacs gris sont réservés aux ordures ménagères résiduelles. Vous pouvez y jeter :

  • Les déchets alimentaires, sauf si vous bénéficiez d’une collecte spécifique
  • Les déchets d’hygiène usagés : mouchoirs, sopalins, lingettes, cotons, cotons-tiges, couches, protections hygiéniques…
  • Les petits objets en plastique : stylo, rasoir, brosse à dents…
  • La vaisselle cassée
  • Les petits objets en bois : baguettes, cagettes…
  • Le papier sulfurisé

En savoir plus

Qu'est-ce que le bac gris ?

Les bacs gris sont réservés aux ordures ménagères résiduelles. Ces ordures peuvent être des jouets ou objets cassés, de la litière, du papier peint, des couches-culottes ou des lingettes…

En savoir plus

Quand sont collectés les déchets ?

Les déchets (tri sélectif, ordures ménagères et encombrants) sont collectés régulièrement dans les villes du territoire de Grand Paris Seine Ouest.

Calendriers de collecte

Où sont recyclés les déchets triés par le Syctom ?

Sur tous les emballages triés en 2018 par le Syctom, la destination prévue dans les contrats de vente matière est la France puis l’Europe.

  • En 2018, 99.9% des emballages ont été recyclés sur le territoire national (132 200 tonnes soit 98,8% des tonnages vendus) et en Europe (1 400 tonnes soit 1,1%).
  • En 2019, aucune tonne d’emballages vendue par le Syctom n’a quitté l’Europe.
Quels circuits suivent les déchets du bac jaune en centre de tri ? Quelle est l’organisation en centre de tri avec les nouvelles consignes ?

Plusieurs étapes permettent de séparer les différentes matières à leur arrivée en centre de tri des déchets :

  1. Un pré-tri manuel des gros emballages, comme les grands cartons, et des erreurs de tri les plus flagrantes, par exemple un sac d’ordures ménagères
  2. Séparation mécanique ou balistique pour trier les éléments en fonction de leur taille et distinguer les papiers et les cartons des plastiques
  3. Tri par aimantation ou induction pour les métaux
  4. Tri optique des différents plastiques en fonction des matières et de la colorimétrie des emballages
  5. Un nouveau tri manuel pour affiner la qualité du tri
  6. Les emballages sont ensuite compactés selon leur matière pour former ce qu’on appelle une balle, c’est-à-dire un paquet prenant la forme d’un cube afin de faciliter son transport.
    La modernisation des centres de tri et les nouveaux équipements comme les machines de tri optique permettent aujourd’hui d’intégrer les nouvelles matières plastique dans les processus de recyclage puisque ces machines sont désormais capables de distinguer les plastiques entre eux.
Pourquoi met-on dans le même bac des emballages en plastique, en métal et des papiers ?

Les locaux communs des immeubles sont parfois trop petits pour multiplier le nombre de bacs et les cuisines des appartements trop exiguës pour y installer de nombreuses poubelles. Pour faciliter le tri, le choix a donc été fait de privilégier la collecte des déchets en vrac et de les envoyer dans des centres de tri qui permettent de séparer les cartons, les plastiques et les métaux.

Où vont les bacs jaunes ?

Le contenu des bacs jaunes est acheminé vers un centre de tri dédié à la collecte sélective. Un tri est effectué. Les matériaux pouvant être recyclés sont ensuite acheminés dans des usines de recyclage. Le reste des déchets, dont les refus, est valorisé énergétiquement (c’est-à-dire incinéré).

Quel est le contexte régional quant aux recyclage des emballages ?

L’extension des consignes de tri à l’ensemble des emballages plastiques nécessite une modernisation des centres de tri pour pouvoir reconnaître et séparer les différents objets (pots de yaourt, films plastiques, barquettes…). Le Syctom a réalisé un plan de modernisation de ses centres de tri pour permettre à l’ensemble des habitants de trier.

Que dit la réglementation sur le recyclage des emballages ?

La loi du 12 juillet 2010 portant engagement national pour l’environnement, dite loi Grenelle 2, fixe un objectif de recyclage de tous les emballages (en plastique, mais aussi en carton, en verre, etc.) à 75% contre 67% aujourd’hui. La loi sur la transition énergétique pour la croissance verte de 2015 prévoit la généralisation de l’élargissement des consignes de tri d’ici 2022.

Pourquoi la simplification des consignes de tri n’était pas possible avant ?

Le tri de l’ensemble des emballages est désormais possible parce que les centres de traitement des déchets se sont modernisés et sont équipés de machines qui permettent d’affiner le tri. Le tri optique notamment, permet aujourd’hui de différencier les matières plastique entre elles. Ces modernisations ont nécessité un investissement d’environ 1 milliard d’euros à l’échelle nationale.

De plus, de nouvelles filières de recyclage ont émergé. La loi évolue et celle portant sur la transition énergétique pour la croissante verte (votée en 2015) impose que tous les emballages en plastique soient triés sur l’ensemble du territoire français à l’horizon 2022.

Je n’ai pas de place pour ajouter un bac jaune : est-il possible de rajouter une collecte ?

Afin d’inciter au tri et de limiter les émissions de CO2, Grand Paris Seine Ouest propose dans un premier temps de remplacer des bacs gris par des bacs jaunes. Après plusieurs mois d’observations, toutes les adaptations nécessaires seront envisagées, et pourquoi pas, une collecte supplémentaire des bacs jaunes qui viendrait naturellement se substituer à une collecte des bacs gris.

Je n’ai pas de bac jaune, ou mon bac jaune est toujours plein.

Avec la simplification des consignes de tri, votre bac jaune peut se remplir davantage et plus rapidement. Si la quantité de bac de votre immeuble est insuffisante ou si un bac est cassé ou a disparu, vous pouvez vous adresser à votre gardien, à votre syndic ou à votre conseil syndical pour qu’ils contactent le numéro gratuit 0 800 10 10 21 pour demander un bac plus grand ou un nouveau bac. La mise à disposition et la réparation des bacs sont gratuites. Le lavage est à la charge de l’utilisateur.

En savoir plus

Comment demander un nouveau bac de collecte ?

Grand Paris Seine Ouest fournit et assure la maintenance des bacs de collecte. Pour commander un bac, appelez le numéro d’appel gratuit de Grand Paris Seine Ouest : 0800 10 10 21.

Bac cassé ou disparu, ayant besoin d’être réparé ou changé ? Pour toute question concernant un échange de conteneur (changement de taille, couvercle cassé, roues endommagées, cuve fêlée), appelez le numéro vert et indiquez le numéro du bac concerné (situé à l’arrière, au-dessus du code barre). Dans tous les cas, un agent de GPSO vous rappellera et prendra rendez-vous sur place avec vous.

En savoir plus

Avec les nouvelles consignes, mon bac jaune risque de déborder.

Si votre bac déborde, vous pouvez contacter le numéro d’appel gratuit de Grand Paris Seine Ouest (0 800 10 10 21) pour demander un bac plus grand ou un nouveau bac, après vous être assuré que vous pourrez rentrer ce nouveau bac. Si vous habitez en immeuble, la demande doit être faite par votre gardien ou votre conseil syndical.

En savoir plus

Qu’est-ce qu’un emballage ?

Un emballage est un objet destiné à contenir et à protéger des marchandises, à permettre leur manutention et leur acheminement du producteur au consommateur ou à l’utilisateur, et à assurer leur présentation et leur conservation.

Faut-il laver les emballages avant de les jeter dans le bac jaune ?

Non, il suffit de bien les vider.

Doit-on enlever les bouchons des bouteilles plastique ?

Non, il s’agit là aussi de plastique recyclable, il est inutile de les séparer des flacons et des bouteilles.

Puis-je emboîter les emballages entre eux ?

Non, les emballages doivent être jetés en vrac dans le bac jaune.

En savoir plus

Pourquoi les emballages doivent être déposés en vrac ?

Sur les chaînes de tri, les agents n’ont pas le temps d’ouvrir les sacs ou de retirer les emballages les uns des autres : ils sont alors considérés comme des « refus de tri » et sont incinérés. De plus, les machines (trieurs optiques, par exemple) des centres de tri ne pourront pas reconnaître les différentes matières des emballages imbriqués les uns dans les autres ou enfermés dans un sac. Ils seront alors refusés au recyclage ou envoyés dans la mauvaise filière.

En savoir plus

Quels papiers, quels cartons puis-je mettre dans le bac à couvercle jaune ?

Tous les papiers (y compris les papiers glacés ou contenant des agrafes), les cartons, les briques de produits alimentaires, les enveloppes (même avec la fenêtre transparente), les tickets de caisse se recyclent et sont à déposer dans le bac jaune. Les mouchoirs en papier sont à mettre dans le bac gris.

En savoir plus

Les dosettes de café peuvent-elles être déposées dans le bac jaune ? Dois-je les vider ?

Les dosettes de café métalliques et en plastique peuvent désormais être déposées dans le bac jaune, et n’ont pas besoin d’être vidées puisque le café est éliminé lors du traitement des capsules. Les nouveaux équipements des centres de tri permettent de trier ces petits emballages en aluminium qui est 100% recyclable. Par exemple, une tonne d’aluminium recyclée permet de fabriquer 293 cadres de vélo de course. Les dosettes souples peuvent être compostées.

En savoir plus

Où jeter ma bouteille d’huile alimentaire ?

Si elle est en verre, bien vidée, dans le conteneur à verre sans le bouchon (le bouchon va dans le bac jaune). Inutile de la laver. Si elle est en plastique, bien vidée, elle va dans le bac jaune avec son bouchon. Inutile de la laver. Depuis quelques années, toutes les bouteilles en plastique ou en verre ayant contenu de l’huile peuvent être recyclées sans problème car elles sont rincées en usine de recyclage.

En savoir plus

Que faut-il mettre dans le bac jaune ?

Les nouvelles consignes simplifient le tri. Vous pouvez déposer dans le bac jaune tous les papiers et tous les emballages sans exception : en métal, en papier, en carton, les briques alimentaires et tous les emballages en plastique.

Quelques exemples : capsules de café, bouteilles, flacons, bidons, pots de yaourts, barquettes de beurre, de viande, films, blisters et sacs plastiques, pots en plastique de crème cosmétique ou encore boîtes de poudre chocolatée, sachets de bonbons… Le nouveau centre de tri permet aussi de trier pour recycler les petits métaux, tels que les capsules de café en métal.

En savoir plus

Qui est concerné par les nouvelles consignes de tri ?

Depuis le 1er octobre 2019, les 8 villes du territoire de Grand Paris Seine Ouest (Boulogne-Billancourt, Chaville, Issy-les-Moulineaux, Marnes-la-Coquette, Meudon, Sèvres, Vanves, Ville-d’Avray) sont concernées par les nouvelles consignes de tri, soit tous les utilisateurs de bacs jaunes fournis par GPSO.

En savoir plus

Qu’est-ce qui change avec les nouvelles consignes de tri ?

Vous pouviez déjà mettre dans le bac à couvercle jaune les bouteilles en plastique, les bidons de lessive, les canettes de soda, les boîtes de conserves… Depuis le 1er octobre 2019, c’est également le cas des pots de yaourts, barquettes alimentaires, sachets de surgelés, blister de médicaments, boîte d’œufs, papier alu, sac plastique et même des capsules de café. Les consignes ne changent pas pour les papiers, cartons, enveloppe. Tous se recyclent et sont à mettre dans le bac à couvercle jaune.

En savoir plus

Propreté
Qu'est-ce que la Police Verte ?

Dédiée au respect de l’environnement, la Police Verte compte notamment dans ses rangs une patrouille équestre. En effet, un partenariat unique en Île-de-France a été signé entre Grand Paris Seine Ouest, la Garde Républicaine et la Police Nationale pour le déploiement d’une brigade équestre, un dispositif complété par une brigade de gardes-champêtres équipés de scooters électriques. Ces patrouilles ont pour mission de sensibiliser les riverains au respect de l’espace public et de l’environnement.

En savoir plus

Comment sont nettoyées les rues ?

Le nettoiement des rues du territoire comprend :

  • le balayage et le lavage mécaniques des chaussées
  • le balayage manuel des trottoirs, cheminements, escaliers, caniveaux…
  • l’entretien des canisites, le remplissage des distributeurs de  sacs pour les déjections canines, intervention des motocrottes
  • le vidage des corbeilles de rue
  • la collecte des dépôts sauvages
  • le nettoyage avant et après les manifestations se déroulant sur l’espace public
  • le traitement manuel ou mécanique des herbes sauvages sur voirie et trottoirs
  • le ramassage des feuilles
  • Le déneigement lors d’épisodes climatiques rigoureux

En savoir plus

Qui verbalise les incivilités sur la voie publique ?

La Police Verte de Grand Paris Seine Ouest est chargée de sensibiliser les riverains à la propreté de l’espace public, et est assermentée pour verbaliser les contrevenants. Elle est constituée :

  • de brigades équestres, dont des cavaliers de la Garde Républicaine
  • de gardes-champêtres assermentés
  • des contrôleurs de l’espace public sont également assermentés et peuvent constater les infractions au règlement de collecte (présence de bacs, sacs ou déchets présentés en dehors des jours et heures de collecte)

La Police Verte Les incivilités

Que faire de mes mégots quand je suis dehors ?

Après l’avoir éteint, des cendriers ou des poubelles sont à votre disposition dans la rue pour le jeter. Vous pouvez également vous procurer un cendrier de poche.

Que se passe-t-il si je laisse mon mégot par terre ?

Les fumeurs abandonnant leur mégot à terre s’exposent à une amende de 68€.

Pourquoi je ne peux pas jeter mes mégots par terre ?

Les restes de cigarettes mettent un à deux ans pour disparaître entièrement et un seul mégot est capable de polluer plus de 300 litres d’eau. Ensemble, préservons l’environnement !

Où mon chien peut-il faire ses besoins ?

Pour diminuer les nuisances canines, GPSO met en œuvre des solutions concrètes. Selon les villes, vous avez ainsi à votre disposition :

  • Plus de 30 canisettes (aussi appelés canisites, sanichiens), des espaces d’environ 6 m², selon la configuration des lieux aménagés près de « points noirs » au sein d’espaces verts de proximité, trop souvent dégradés par les déjections canines.
  • Plus de 200 crottinettes, des distributeurs de sacs gratuits pour ramasser les déjections canines. Dans certaines communes des «  »sacs à crottes » » sont disponibles à l’accueil de certaines administrations et dans des commerces.

En savoir plus

Que se passe-t-il si je ne ramasse pas les déjections de mon chien ?

Les déjections canines non ramassées sont passibles d’une amende de 68€.

Comment puis-je signaler un problème ou une dégradation dans la rue ou sur la voie publique ?

Grâce à SO Net, l’application mobile citoyenne de Grand Paris Seine Ouest, vous pouvez signaler toute anomalie sur l’espace public de Grand Paris Seine Ouest depuis votre smartphone !

Comment ça marche ?

  1. Téléchargez l’appli mobile sur Google Play pour les téléphones Android ou sur l’Appstore pour les iPhone.
  2. Créez un compte sur SO Net ou connectez-vous avec votre compte e-services de GPSO existant. Ce compte vous permet de suivre le traitement de votre signalement sur l’appli mobile ou sur les e-services web.
  3. Répertoriez le problème parmi la palette de signalements proposés, géolocalisez-le, et si possible prenez une photo. N’hésitez pas à donner des détails dans la partie Description.

Le tout est ensuite immédiatement transmis à la plateforme de gestion des interventions de GPSO en vue d’une intervention des services techniques pour résoudre l’incident signalé ou apporter la réponse appropriée.

En savoir plus

Télécharger l’appli mobile SO Net :

Que se passe-t-il si je dépose mes déchets encombrants sur le trottoir en-dehors des jours de collecte ?

Les dépôts sauvages, c’est-à-dire le non-respect des jours de collecte ou de la définition des encombrants, nuisent à la propreté de l’espace public et au bien-vivre ensemble. Si vous réalisez un dépôt sauvage, les agents de Grand Paris Seine Ouest sont assermentés pour vous verbaliser à hauteur de 150€ et les frais d’enlèvement vous seront facturés.

En savoir plus

Comment puis-je signaler un problème / une dégradation dans la rue / sur la voie publique ?

Grâce à SO Net, l’application mobile citoyenne de GPSO, vous pouvez signaler toute anomalie sur l’espace public de Grand Paris Seine Ouest depuis votre smartphone !

Comment ça marche ?

1. Téléchargez l’appli mobile sur Google Play pour les téléphones Android ou sur l’Appstore pour les i-Phone.

2. Créez un compte sur SO net ou connectez-vous avec votre compte e-services de GPSO existant.
Ce compte vous permet de suivre le traitement de votre signalement sur l’appli mobile ou sur les e-services web.

3. Répertoriez le problème parmi la palette de signalements proposés, géolocalisez-le, et si possible prenez une photo.
NB : n’hésitez pas à donner des détails dans la partie Description.

Le tout est ensuite immédiatement transmis à la plateforme de gestion des interventions de GPSO en vue d’une intervention des services techniques pour résoudre l’incident signalé ou apporter la réponse appropriée.
=> Liens de téléchargement Google Play et App Store

Transports en commun
Quels sont les projets de transports en commun en cours ?

Plusieurs projets structurants sont actuellement en cours ou à l’étude sur le territoire de GPSO :

  • accès Nord de la gare Issy Val de Seine
  • liaison bus entre Marcel Sembat et Brimborion
  • prolongement de la ligne 12
  • tramway T10

En savoir plus

Quel est l'impact du Grand Paris Express sur les villes de GPSO ?

Le Grand Paris Express constitue l’un des projets majeurs des cinq prochaines années. Le territoire de Grand Paris Seine Ouest est au cœur du réseau de transport public du Grand Paris. Il accueillera trois gares de la future ligne 15 sud : Pont de Sèvres, Issy RER et Fort d’Issy-Vanves-Clamart et quatre ouvrages annexes (Ile de Monsieur, parc de Billancourt, place de la Résistance, parc Henri Barbusse). Le premier tronçon de la ligne 15 Sud, qui reliera Pont de Sèvres à Noisy-Champs, sera mis en service en 2024.

En savoir plus

Y a-t-il des applis mobiles pour les transports en commun à GPSO ?

Le réseau de transports urbains de GPSO est intégralement équipé du service innovant d’information dynamique : ZenBus, qui révolutionne l’information dynamique dans le bus : l’usager a la possibilité de localiser à tout moment l’arrivée du bus à l’arrêt de son choix sur la carte de la ville, grâce à un système de géolocalisation des véhicules.

L’usager peut utiliser l’application mobile ZenBus pour suivre en temps réel les horaires des navettes de Grand Paris Seine Ouest.

En savoir plus

Quelles sont les navettes du territoire ?

Afin de faciliter les déplacements des usagers, Grand Paris Seine Ouest opère un réseau de transport de proximité de 7 lignes :

  • SUBB à Boulogne-Billancourt
  • Chavilbus à Chaville
  • TUVIM à Issy-les-Moulineaux
  • TIM à Meudon
  • Navette à Vanves
  • Ligne 526 à Ville-d’Avray, Sèvres et Marnes-la-Coquette
  • Ligne 469 à Sèvres, Chaville et Ville-d’Avray

Horaires

Quels sont les transports en commun du territoire ?

Grand Paris Seine Ouest facilite les déplacements sur le territoire en opérant un réseau de transport de proximité de 7 lignes de bus et en éditant une carte complète présentant l’intégralité de l’offre de transport en commun sur les 8 communes du territoire et ses abords.

En savoir plus

Qu'est-ce que les navettes de GPSO ?

Afin de faciliter les déplacements des usagers et en tant qu’autorité organisatrice de proximité par délégation d’Ile-de-France Mobilités, GPSO opère un réseau de transport de proximité de 7 lignes.

  • SUBB à Boulogne-Billancourt
  • Chavilbus à Chaville
  • TUVIM à Issy-les-Moulineaux
  • TIM à Meudon
  • Navette à Vanves
  • Ligne 526 à Ville-d’Avray, Sèvres et Marnes-la-Coquette
  • Ligne 469 à Sèvres, Chaville et Ville-d’Avray.
libero. facilisis ante. quis accumsan sem, ut Aliquam vulputate, elit. felis