Gaspillage alimentaire

Revaloriser les biodéchets, un geste pour l’environnement

Créé le 11/10/2021 - Mis à jour le 18/10/2021

  • Accueil
  • Environnement
  • Gaspillage alimentaire : revaloriser les biodéchets, un geste pour l’environnement

Sommaire

Haut de page

Habituellement jetés dans le bac gris, avec les ordures ménagères, les déchets alimentaires peuvent pourtant être recyclés, que ce soit via le compostage ou la transformation en biogaz, une énergie renouvelable. La journée mondiale de lutte contre le gaspillage alimentaire, qui se tiendra le 16 octobre, est l’occasion de faire la lumière sur les dispositifs existants… et à venir.

 

Gaspillage alimentaire : revaloriser les biodéchets, un geste pour l’environnement

La collecte des déchets alimentaires expérimentée sur le territoire

Depuis novembre 2018, Grand Paris Seine Ouest (GPSO) est associé au Syctom, le Syndicat métropolitain de traitement des déchets ménagers, afin d’expérimenter un nouveau dispositif de tri et de collecte des déchets alimentaires sur le territoire.

L’expérimentation de la collecte des déchets alimentaires concerne l’ensemble des déchets issus de la préparation et des restes de repas, des produits périmés (sans emballage), aussi bien les déchets végétaux que les déchets carnés, de poissons (y compris les coquillages).

En novembre 2018, cette nouvelle collecte a été lancée par la distribution des bacs à chaque habitant et le porte-à-porte effectué par les éco-animateurs du Syctom pour que chaque usager puisse disposer de son kit de collecte (bioseau, sacs compostables, guide et mémo du tri).  Le geste de tri des déchets alimentaires y est pensé comme une collecte à part entière, à l’instar du tri du verre, du papier et des emballages.

2024 : à cette date, chacun devra obligatoirement disposer d'une solution pour trier ses déchets alimentaires. C'est la loi !Trier tous les déchets alimentaires à la source d’ici 2024

L’expérimentation de la collecte des déchets alimentaires a été mise en place pour anticiper la loi, qui prévoit que tous les particuliers disposent d’une solution pratique de tri des biodéchets à la source avant 2025. Cette collecte a donc vocation à être pérennisée pour se déployer sur l’ensemble du territoire de GPSO. De plus, le tri des déchets alimentaires est perçu comme une mesure positive par les riverains qui le pratiquent, et sa généralisation est d’ores et déjà demandée par les habitants des autres villes.

Que deviennent les déchets alimentaires ?

Les déchets alimentaires collectés sur le territoire de GPSO sont traités dans des usines de méthanisation à Etampes, mais également en Seine-et Marne dans des méthaniseurs à la ferme. Ce processus permet la transformation des déchets alimentaires en gaz, électricité et digestat (matière azotée épandue sur les champs). La production de biogaz produit avec 1000 tonnes collectées permet de recharger 43 000 portables par an ou de chauffer 30 maisons au gaz naturel. Le digestat produit en un mois permet de fertiliser une superficie équivalente à 30 terrains de football.

Tri des déchets alimentaires

10 000

tonnes de déchets alimentaires collectées à GPSO depuis 2018

Chiffres clés

Depuis le lancement de l’expérimentation en 2018, plus de 10 000 tonnes de déchets alimentaires ont été collectées sur le territoire de GPSO.

  • 706 839 kilos auprès des résidents de Marnes-la-Coquette et Ville-d’Avray :
    • Marnes-la-Coquette : 148 579 kilos
    • Ville-d’Avray : 558 260 kilos
  • 176 400 kilos sur les marchés alimentaires :
    • Marché Corentin Celton, Issy-les-Moulineaux : 37 115 kilos
    • Marché Escudier, Boulogne-Billancourt : 104 106 kilos
    • Marché Saint-Romain, Sèvres : 35 179 kilos
  • 130 986 kilos dans les écoles :
    • Ecoles Billancourt, Glacières, Jean-Baptiste Clément et Saint-Denis à Boulogne-Billancourt : 39 864 kilos
    • Ecole Paul Bert à Chaville : 21 273 kilos
    • Ecoles Anatole France et Voltaire à Issy-les-Moulineaux : 17 991 kilos
    • Ecoles Monnet-Debussy et Perrault-Brossolette à Meudon : 28 225 kilos
    • Ecole Cabourg à Vanves : 23 633 kilos

Pour plus de chiffres clés, rendez-vous sur le portail open data de GPSO :

data.seineouest.fr

Vidéo Issy TV : le tri des déchets alimentaires généralisé l’an prochain

À l’occasion de la journée mondiale de lutte contre le gaspillage alimentaire, le 16 octobre, la web série « Agir pour le Climat, ça commence par Issy ! » s’est penchée sur la collecte des déchets alimentaires.

 

Le compostage à la portée de tous !

Afin d’encourager les riverains à réduire leurs déchets, Grand Paris Seine Ouest accompagne le développement du compostage domestique en fournissant du matériel gratuit.

Au cours des cinquante dernières années, la production de déchets a globalement doublé. L’implication de chacun pour réduire ses déchets s’impose au quotidien : particuliers, entreprises et administrations sont concernés.

Processus naturel de transformation des déchets organiques (épluchures, marc de café, thé, coquilles d’œufs, déchets verts, restes de repas hors produits d’origine animale…), le compostage permet d’accélérer leur dégradation et leur transformation en compost par l’apport d’air et l’action des micro-organismes du sol (champignons, vers de terre…). Le compost est un amendement organique comparable au terreau, et constitue une véritable boisson énergisante pour les plantes, au jardin comme en intérieur.

Que vous résidiez en habitat collectif, en appartement ou en pavillon, Grand Paris Seine Ouest met gratuitement à votre disposition plusieurs solutions de compostage. En compostant les déchets de cuisine et du jardin, vous pouvez réduire votre production d’environ 30%.

En savoir plus

Les ateliers compostage de la Maison de la nature et de l’arbre

La Maison de la nature et de l’arbre de GPSO organise chaque mois des ateliers dédiés au compostage en appartement, en maison ou en résidence collective.

Mercredi 27 octobre et dimanche 28 novembre :

  • de 14h à 15h : lombricompostage
  • de 15h à 16h : compostage en pavillon
  • de 16h à 17h : lombricompostage
  • de 17h à 18h : compostage collectif


Samedi 11 décembre :

  • De 10h à 11h : lombricompostage
  • de 11h à 12h : compostage collectif

Informations pratiques :

Maison de la nature et de l’arbre, 14 ruelle des Ménagères, 92160 Meudon.
Les ateliers sont gratuits et ouverts à tous les habitants de GPSO, sur inscription obligatoire au 0 800 10 10 21 (numéro d’appel gratuit).

 

Alimentation durable : fruits et légumes de saison

L’ADEME, l’agence de la transition écologique, a développé un outil en ligne pour connaître les fruits et légumes de saison : il suffit de taper le nom d’un produit pour connaître sa période de consommation ! Et si vous manquez d’inspiration pour faire vos courses, l’outil vous indique les fruits et légumes de la saison actuelle via des emojis juste au-dessous de la barre de recherche. De quoi vous donner des idées pour cuisiner local et durable !

4 fois

plus de CO2 pour une tomate hors saison

Comment cuisiner les produits de saison ?

Les cultures de produits hors saison sont très consommatrices d’énergie : chauffage des serres, transport longue distance, car les produits sont cultivés plus au sud ou dans un autre hémisphère… Une tomate produite hors saison génère 4 fois plus de kg de CO2 par rapport à la même tomate produite à la bonne saison !

Vous manquez d’inspiration pour cuisiner les fruits et légumes de saison ? Rendez-vous sur notre page dédiée pour de nombreuses idées recettes éco-responsables !

Recettes de saison pour les fruits et légumes

A lire également

  • 11 octobre 2021
    Nos gestes climat, un outil pour évaluer votre empreinte carbone

    L’outil Nos gestes climat, réalisé par l’ADEME, propose un test en ligne à réaliser en quelques minutes, dans lequel vous renseignez simplement vos informations dans différentes catégories. Après avoir calculé votre poids carbone par an, l’outil vous propose de passer à l’action avec une série d’écogestes à effectuer, classés selon leur difficulté et leur impact.

    Lire la suite
  • 06 octobre 2021
    Mon convertisseur CO2

    Notre empreinte carbone représente la quantité d’émissions de gaz à effet de serre produite par nos activités quotidiennes : régime alimentaire, déplacements, consommation… Essayez le convertisseur CO2 de l’ADEME pour mieux comprendre à quoi correspondent concrètement ces émissions.

     

    Lire la suite
  • 24 septembre 2021
    Tri sélectif : des efforts à ne pas relâcher

    Depuis le 1er octobre 2019, les consignes de tri ont été étendues dans les 8 villes de Grand Paris Seine Ouest : le bac jaune dédié à la collecte sélective accueille désormais tous les emballages et papiers. Cette simplification de la consigne de tri a été rendue possible par des travaux de modernisation du centre de tri.

    Lire la suite
fringilla libero ut non id leo massa