Observatoire de l’habitat

Quelles actions menées pour le logement sur le territoire en 2019 ?

Créé le 13/01/2021

Sommaire

Haut de page

Dans le cadre de l’exercice de sa compétence « habitat », Grand Paris Seine Ouest (GPSO) a élaboré des outils de planification, d’observation et d’évaluation : le programme local de l’habitat (PLH) et l’observatoire de l’habitat.

 

Observatoire de l’habitat : quelles actions menées pour le logement sur le territoire en 2019 ?

HabitatSelon les dernières données disponibles, le territoire de Grand Paris Seine Ouest compte 323.580 habitants, répartis dans 168.010 logements. Face à sa croissance démographique stable de 0,5% par an en moyenne de (soit + 1.500 habitants par an), le développement de l’habitat est l’un des enjeux majeurs d’attractivité du territoire.

A ce titre, la loi du 3 juin 2010 relative au Grand Paris a défini un objectif de construction annuelle de 70 000 logements pour l’Île-de-France dont 2 000 pour GPSO afin de répondre à la pénurie que connaît la région et d’accompagner son développement économique.

Conscientes de l’effort qui leur est demandé, les huit villes de l’intercommunalité ont mis en œuvre un programme local de l’habitat (PLH), adopté en 2013, afin de concrétiser ce projet ambitieux et répondre aux besoins des habitants en matière de logements et d’hébergements, de favoriser le renouvellement urbain et la mixité sociale, et d’améliorer l’accessibilité des logements aux personnes handicapées et/ou âgées.

HabitatQuels types de logements sur le territoire de GPSO ?

Sur les 168 010 logements que comptent les huit villes de GPSO, 147 935 sont des résidences principales (soit 88%), 8 471 sont des résidences secondaires (soit 5%) et 11 604 logements sont vacants (soit 6,9% du parc d’habitation). Pour ces derniers, il s’agit essentiellement d’une vacance liée au changement d’occupants, celle dite de longue durée (plus de 2 ans) ne concerne que 0,7% du parc de logements du territoire.

Les logements collectifs représentent la plus grande part des logements de GPSO, puisque seules 8% des résidences principales sont des maisons individuelles. Le territoire compte 4 997 copropriétés, ce qui représente 76% du volume total d’habitations, et les copropriétés de 10 à 49 logements sont les plus nombreuses. Les grandes copropriétés (plus de 100 logements) sont majoritairement situées dans les quartiers de Meudon-la-Forêt, Billancourt-Rives de Seine et République-Point du Jour à Boulogne-Billancourt.

Les villes limitrophes de Paris que sont Boulogne-Billancourt, Issy-les-Moulineaux et Vanves sont celles qui comptent la plus grande proportion de petits logements : la proportion de studios et de T2 s’échelonnant entre 42% et 48% sur ces communes pour une moyenne sur le territoire de 41%, les autres communes n’ayant qu’entre 13% et 34% de ces types de logements.

Les habitants de GPSO sont propriétaires de leur résidence principale pour 47% d’entre eux et locataires pour 51%. Les locataires résident en majorité à Boulogne-Billancourt, Issy-les-Moulineaux et Vanves, tandis que les propriétaires sont les plus nombreux à Chaville, Marnes-la-Coquette, Meudon, Sèvres et Ville-d’Avray.

HabitatLes dynamiques du marché immobilier

En 2019, 1 007 ventes de logements neufs ont eu lieu sur le territoire, le prix médian d’acquisition d’un logement neuf s’élevant à 396 400 €, soit 8 120 € du mètre carré.

5 917 logements anciens ont été vendus, s’agissant à 92% d’appartements, et à 8% de maisons individuelles, avec un prix médian pour un appartement ancien de 385 000 € (soit 7 400 € du mètre carré), et 917 500 € pour une maison ancienne.

La catégorie d’âge la plus représentée parmi les acheteurs est celle des trentenaires et 54% des acheteurs sont cadres ou exercent une profession libérale

Par ailleurs, en 2019, 50% des acquéreurs d’un bien sur les villes de GPSO résidaient déjà sur le territoire.

Le prix moyen du loyer sur le territoire de GPSO s’élève quant à lui à 23,30 € mensuels par m2.

L’action du territoire en faveur de l’amélioration des logements privés

Depuis sa création en 2010, Grand Paris Seine Ouest a mené une politique volontariste en matière d’amélioration de l’habitat privé.

Le bilan des dispositifs spécifiques menés depuis 2010 montre qu’une dynamique de résorption de l’habitat indigne, de remise à niveau des copropriétés fragiles et dégradées et plus largement d’amélioration du parc a été fortement engagée. En 2019, plus de 2,8 M€ d’aides publiques ont été mobilisées, dont 150 000 € d’aides de GPSO, pour accompagner plus de 600 ménages du territoire dans l’amélioration ou l’adaptation de leur logement.

Suivant la dynamique de l’élaboration du Plan Climat Air Energie Territorial 2019-2024, l’amélioration énergétique de l’habitat s’est également affirmée comme un enjeu majeur de l’action de GPSO. Ainsi, en septembre 2019, un nouveau dispositif a été lancé à l’échelle des 8 communes principalement dédié à la rénovation énergétique des copropriétés, l’Opération Habitat Qualité (OHQ).

Habitat social : Grand Paris Seine Ouest poursuit ses efforts

La crise du logement à laquelle doit faire face la région Ile-de-France est grande. Le territoire de GPSO ne fait pas exception et se caractérise par un marché immobilier particulièrement tendu et un foncier au prix très élevé, révélateurs de son attractivité liée à l’importance du bassin d’emploi, ainsi que la qualité de vie.

Au 1er janvier 2019, le territoire comptait 30 761 logements sociaux, représentant 20,38% des résidences principales. Le nombre de ces logements a ainsi connu une croissance de 19% par rapport à 2007.

Au 31 décembre 2019, 17 372 demandes de logements sociaux concernaient en premier choix une ville de GPSO.

47% des demandeurs vivaient seuls, ce qui est représentatif de la part de cette population sur le territoire (les personnes seules représentaient 42% de la population de GPSO).

Par ailleurs, 54% des habitants de GPSO sont éligibles à l’entrée dans un logement social.

En 2019, 1 711 logements sociaux ont été attribués sur GPSO, pour 17 372 demandes.

497 projets de logements sociaux ont été agréés par l’Etat, remplissant 76% de l’objectif de production de logements locatifs fixé par le programme local de l’habitat.

Sur ces 497 habitations, 24% ont bénéficié d’un financement de la part de GPSO : l’intercommunalité a octroyé 903 077 € aux bailleurs sociaux pour 118 d’entre eux (soit 7 653 € accordés en moyenne par logement).

Par ailleurs, 7 garanties d’emprunts ont été octroyées, pour un montant de 18 millions d’euros.

L’accès au logement pour des publics spécifiques

Grand Paris Seine Ouest comptait en 2019 :

  • 19 structures sociales et/ou associatives pour personnes âgées, représentant 1 306 places d’accueil ;
  • 12 résidences services privées à destination des personnes âgées, pour 1 111 places d’accueil ;
  • 19 structures sociales et/ou associatives à destination des personnes handicapées, représentant 466 places d’accueil ;
  • 8 résidences et foyers étudiants conventionnés offrant 755 places d’accueil ;
  • 12 résidences et foyers pour jeunes actifs conventionnés pour 893 places d’accueil ;
  • 14 résidences privées avec services à destination des étudiants représentant 1 779 places d’accueil ;
  • 375 places en centres d’hébergement d’urgence, residences sociales et foyers pour travailleurs migrants

A lire également

  • 07 janvier 2021
    « Habiter sur le territoire de Grand Paris Seine Ouest, c’est avoir toutes les clés en mains pour engager un projet de rénovation énergétique »

    GPSO Energie, l’agence locale de l’énergie et du climat (ALEC) de Grand Paris Seine Ouest, organise régulièrement des balades nocturnes dans les rues du territoire : équipés d’une caméra thermique et accompagnés par une conseillère énergie, les participants découvrent en images et en temps réel les déperditions de chaleur dans les logements dues à une mauvaise isolation. Les échanges avec l’experte sont l’occasion de comprendre ce phénomène et d’y trouver des solutions énergétiques. Soizic Le Tallec, Boulonnaise, a participé à l’une des balades thermiques et nous fait part de son retour d’expérience.

    Lire la suite
  • 20 avril 2020
    Rénovation de l’habitat : Grand Paris Seine Ouest vous accompagne dans la réalisation de votre projet

    Pas le temps de s’ennuyer ! Le confinement peut être l’occasion de poursuivre ou d’entamer vos démarches auprès de GPSO : conseils pour l’adaptation ou la rénovation énergétique de votre logement ou de votre copropriété, nos conseillers restent mobilisés pour répondre à vos questions et vous accompagner dans vos projets.

    Lire la suite
  • 27 novembre 2020
    Rénovation énergétique

    L’Agence Locale de l’Énergie et du Climat (ALEC) est née de la volonté de Grand Paris Seine Ouest de s’engager dans une démarche de maîtrise de l’énergie, un projet d’envergure soutenu par l’Union européenne.

    Lire la suite
porta. venenatis, Donec ut sem, efficitur. venenatis