Le parc de Billancourt labellisé EcoJardin

Créé le 08/02/2021 - Mis à jour le 05/02/2021

  • Accueil
  • Actualités
  • Le parc de Billancourt labellisé EcoJardin : rencontre avec les jardiniers de Grand Paris Seine Ouest

Sommaire

Haut de page

Le parc de Billancourt, géré par Grand Paris Seine Ouest (GPSO) et situé à Boulogne-Billancourt, s’est vu décerner le label EcoJardin pour sa gestion écoresponsable. Rencontre avec les jardiniers responsables de l’entretien du parc.

 

Le parc de Billancourt labellisé EcoJardin

Logo du label EcoJardinLe parc de Billancourt, l’un des 18 parcs et jardins de Boulogne-Billancourt gérés par Grand Paris Seine Ouest, s’est vu décerner le label EcoJardin pour sa gestion écoresponsable, par le comité de labellisation éponyme, pour une période de trois ans.

L’obtention de ce label constitue une première sur le territoire de GPSO, engagé depuis 2008 dans une démarche écologique, en faveur de la biodiversité, afin d’offrir aux riverains un espace public plus naturel et respectueux de l’environnement et de la santé.

Le parc de Billancourt : un site exemplaire par sa gestion durable

D’une superficie de 5 hectares, le parc de Billancourt est situé au cœur du quartier du Trapèze de Boulogne-Billancourt, labellisé EcoQuartier depuis septembre 2013.

Piloté par la Maison de la nature et de l’arbre de Grand Paris Seine Ouest, en collaboration étroite avec les services Espaces Verts et Formation et porté par l’Agence française pour la biodiversité et le Ministère de la transition écologique et solidaire, cette reconnaissance valorise le travail des équipes des espaces verts et le patrimoine existant en matière de gestion différenciée appliqués aux espaces verts, à leurs spécificités et usages qui permet un traitement adapté, souvent respectueux de l’environnement, et de plus en plus favorable à l’écologie et à la biodiversité.

En intégrant plusieurs critères environnementaux essentiels tels que la qualité des sols, la gestion de l’eau, l’accueil de la biodiversité, il va désormais permettre d’engager une démarche d’amélioration continue du parc et de s’inscrire dans la stratégie globale de biodiversité de GPSO.

Rencontre avec l’équipe de jardiniers

Laurent Bricaud, responsable d’équipe, et Laure Garnier, jardinier

« Nos missions quotidiennes ont pour but de valoriser la biodiversité présente dans le parc. »

Laure Garnier : S’agissant d’un parc urbain, nous ne pouvons pas modifier le positionnement et le type de végétaux que l’on implante : il a été créé par des architectes, nous devons donc veiller à respecter le schéma végétal qui a été choisi. Ainsi, notre travail au quotidien consiste à valoriser la biodiversité existante dans cet environnement. Cela passe par une gestion différenciée des espaces verts, c’est-à-dire que nous prenons en compte les spécificités de chaque zone et adaptons nos techniques comme nos outils.

Jardinier de GPSO, parc Billancourt
Laurent Bricaud.

Laurent Bricaud : A l’échelle du parc, nous avons abandonné l’utilisation de produits phytosanitaires pour désherber, comme c’est le cas sur l’ensemble des parcs et jardins de GPSO depuis 2008.

Par ailleurs, nous espaçons les tontes afin d’en réaliser 5 ou 6 fois par an, pour préserver la faune et la flore de cet espace. Nous favorisons le gazon fleuri, avec des plantes nectarifères et mellifères, c’est-à-dire qui attirent les insectes pollinisateurs, indispensables à la fécondation des fleurs. Le choix des végétaux est adapté au secteur géographique. Nous veillons à introduire des plantes qui demandent très peu d’eau, afin de limiter l’arrosage et de réaliser des économies d’eau.

Paillage fabriqué à partir des branches coupées et broyées.

Laure Garnier : Pour les déchets de taille, les branches coupées sont broyées sur place pour éviter un transport inutile, qui polluerait l’air, puis utilisées comme paillage au pied des massifs du parc.

Laurent Bricaud : Nous préservons également la faune de ce milieu naturel, très présente : les plans d’eau attirent les canards, poules d’eau et hérons. Tous les ans, nous accueillons des naissances de cannetons et de poules d’eau, ce qui ravit les enfants qui viennent s’y promener.

Par ailleurs, nous avons des nichoirs, aux normes européennes, pour accueillir des oiseaux, ainsi que des hôtels à insectes, qui participent à la préservation de la faune pollinisatrice.

A lire également

  • 17 mars 2021
    Entretien de la biodiversité

    Suppression de l’utilisation des produits chimiques, économies d’eau, accueil des insectes, abris pour les oiseaux, choix de plantes plus pérennes… Au cours des dernières années, le travail quotidien des jardiniers de Grand Paris Seine Ouest a évolué vers des actions plus respectueuses de l’environnement, et garantes d’un cadre de vie plus sain pour le public, les agents et la biodiversité.

    Lire la suite
  • 27 mai 2020
    Protection de la faune et de la flore

    Grand Paris Seine Ouest s’engage à protéger la biodiversité sur son territoire, via des actions de préservation de sa faune et de sa flore, ainsi que la Trame Verte et Bleue qui assure aux espèces vivantes une continuité des espaces naturels.

    Lire la suite
  • 03 juillet 2020
    Végétalisation

    Les villes du territoire de Grand Paris Seine Ouest sont végétalisées et embellies grâce au travail quotidien des jardiniers mais aussi des habitants, pour offrir un cadre de vie plus sain et plus naturel aux riverains.

    Lire la suite
ante. elit. sit Aliquam in Aenean