GRAND PARIS
Seine Ouest

9 route de Vaugirard

92196 Meudon Cedex

Rapport d'activité de GPSO

Disponible en téléchargement, le rapport d'activité annuel présente les actions et réalisations conduites par Grand Paris Seine Ouest.


Il recense l'ensemble des actions de GPSO au cours de l'année écoulée dans le cadre de ses compétences : aménagement, entretien de l'espace public, développement économique, déplacements, environnement, habitat, culture...

Edito

La réforme qui doit mettre fi n aux incohérences de la loi NOTRé, qui a notamment conduit à la création de la Métropole du Grand Paris, fait toujours cruellement défaut.

L’application stricte de cette loi, bâtie contre l’avis des Maires et des élus locaux (qui se sont prononcés contre ce texte à deux reprises : à plus de 75 % en octobre 2013 et à 94 % en octobre 2014), entrainera en effet la suppression d’une partie importante de nos recettes.

Parallèlement, sur les 131 communes de la métropole, seule une opération d’aménagement a été déclarée d’intérêt métropolitain au 31 décembre 2017, toutes les autres ayant été transférées aux Etablissement Publics Territoriaux.

C’est une démonstration par les faits que les Maires considèrent les intercommunalités du Grand Paris comme l’échelon de proximité par excellence.

Sans Grand Paris Seine Ouest et la solidarité intercommunale que nous avons patiemment construite au fi l des ans, nos communes ne peuvent s’en sortir. Pourtant, dans l’absurde logique de la loi NOTRé, l’Etat continue de nous supprimer des ressources, de nous imposer de nouvelles charges et de nous confi er de nouvelles compétences, sans contrepartie financière…

////

En 2017, nous avons consacré 73,2 M€, c’est-à-dire 36 % de notre budget de fonctionnement (contre 32 % en 2016), à des reversements : 28,2 M€ pour le Fonds national de péréquation des ressources intercommunales (FPIC), 33,4 M€ pour la dotation d’équilibre versée au profi t de la Métropole et 11,6 M€ pour la contribution au fonds national de garantie individuelle de ressources (FNGIR).

Et malgré toutes ces charges nouvelles, nous continuons d’assumer avec effi cacité et professionnalisme nos missions quotidiennes, toujours plus nombreuses, au service de nos concitoyens : aménagement de l’espace public, assainissement, éclairage public, collecte des déchets et propreté, conservatoires…

Au total, les dépenses d’investissement de GPSO se sont élevées à 52 M€ pour l’essentiel dans des opérations de voiries (49 %), d’éclairage public (15 %) et d’entretien de nos conservatoires (6,5 %). Cette effi cacité de nos services s’est également traduite, grâce à des efforts partagés à tous les niveaux, par une véritable maîtrise de la masse salariale (42 M€ pour 2017 comme pour l’année précédente) et une baisse de nos effectifs : avec 33 postes de moins qu’en 2016, GPSO compte 936 postes permanents au 31 décembre 2017.

Jusqu’à maintenant, notre gestion rigoureuse nous a permis de protéger nos communes, mais pour combien de temps encore ?

////

Pierre-Christophe BAGUET
Président
Maire de Boulogne-Billancourt

 

Dernière Minute