Subvention à l'achat d'un vélo électrique

COVID-19 : 2020, une année record

Créé le 13/01/2021

  • Accueil
  • Mobilités
  • Les subventions à l’achat de vélos à assistance électrique : 2020, une année record

Sommaire

Haut de page

Depuis 2012, Grand Paris Seine Ouest (GPSO) octroie une aide financière de 200€ pour l’achat d’un vélo à assistance électrique (VAE). En 2020, plus de 2.000 subventions ont été allouées, contre une moyenne habituelle de 250 par an.

 

Subventions à l’achat de vélos à assistance électrique : 2020, une année record

Subvention pour acheter un vélo électrique, Grand Paris Seine Ouest (Boulogne-Billancourt, Chaville, Issy-les-Moulineaux, Marnes-la-Coquette, Meudon, Sèvres, Vanves, Ville-d'Avray)Grand Paris Seine Ouest, territoire marqué par une topographie particulièrement contrainte, a affirmé sa volonté d’être un territoire pionnier en matière de mobilité durable par la mise en place depuis 2012, d’une subvention pour l’achat d’un vélo à assistance électrique (VAE).

Cette subvention d’un montant de 200€ est accessible sur demande, aux habitants qui résident dans l’une des 8 villes du territoire de Grand Paris Seine Ouest, à raison d’une seule subvention par ménage (non renouvelable).

Seuls les vélos à assistance électriques achetés neufs sont éligibles à la subvention. Les « speed bike » (VAE roulant jusqu’à 45 km/h), les kits d’électrification pour vélos, les trottinettes électriques et les gyropodes sont exclus de ce dispositif de subvention. 

Les villes de Boulogne-Billancourt, Meudon et Sèvres proposent une subvention complémentaire de 200 € à leurs habitants.  

Plus de 2.000 subventions en 2020

En 2020, 2.027 personnes ont pu en bénéficier (contre en moyenne 250 par an depuis 2012) pour un montant total de 405.400€. 746 dossiers ont été traités à Boulogne-Billancourt, 129 à Chaville, 432 à Issy-les-Moulineaux, 9 à Marnes-la-Coquette, 255 à Meudon, 194 à Sèvres, 177 à Vanves et 85 à Ville-d’Avray.

Cette année record s’explique notamment par le développement de pistes cyclables temporaires à l’issue du confinement du printemps, en raison du COVID-19. Nombreux sont ceux qui se sont reportés vers cette mobilité douce : un mode de transport individuel, moins propice à la propagation du virus, que dans les transports en commun.

A lire également

  • 06 juillet 2020
    Déconfinement : des mesures en faveur du vélo

    En plus d’être bonne pour la santé, la pratique du vélo pourrait bien être un outil incontournable dans la lutte contre la propagation du Covid-19. Elle garantit la distanciation sociale tout en offrant une mobilité efficace et respectueuse de l’environnement. Grand Paris Seine Ouest encourage l’usage du vélo avec des aménagements et des services à destination des habitants et de ceux qui travaillent sur le territoire.

    Lire la suite
  • 10 décembre 2020
    Les « sas vélo » : sécuriser et faciliter les déplacements des cyclistes

    Territoire engagé en faveur de la pratique du vélo, Grand Paris Seine Ouest tend à généraliser les « sas vélo », qui contribuent à pacifier la circulation et à assurer la sécurité des cyclistes.

    Lire la suite
  • 02 septembre 2021
    Mobilité et COVID-19 : participez aux enquêtes en ligne

    En tant qu’habitant d’Île-de-France, votre vie quotidienne et vos déplacements sont impactés par la crise du COVID-19. Rejoignez le panel « Mobilité & Déplacements IDF » pour participer à des enquêtes en ligne sur la transformation de vos habitudes de déplacement.

    Lire la suite
facilisis neque. Curabitur sit in commodo risus mattis mi,