Vignes

Les villes de Boulogne-Billancourt, Chaville, Issy-les-Moulineaux et Meudon entretiennent une tradition viticole.

Créé le 20/03/2020 - Mis à jour le 13/05/2020

Sommaire

Haut de page

Depuis la fin de l’Empire romain, le paysage des collines de la vallée de la Seine est notamment marqué par la présence de vignes. Au cours de la 2ème moitié du 19ème siècle, l’épidémie de phylloxéra combattue au plan national détruit nombre de ces cultures.

Vignes

Plusieurs des villes de Grand Paris Seine Ouest entretiennent la tradition viticole. Ainsi, vous pouvez découvrir les vignes du territoire au détour d’une balade dans les rues !

 

Vignes de Boulogne-Billancourt

En 2000, en raison de travaux d’aménagement réalisés au sous-sol de la mairie, le massif végétal nord de l’Hôtel de Ville de Boulogne-Billancourt est arraché. Saisissant l’opportunité d’une nouvelle plantation, ce massif est remplacé par une parcelle de vignoble, mise en place dans un premier à titre temporaire, dans le cadre d’une exposition à caractère pédagogique, « Boulogne-Billancourt Grandeur Nature » sur le thème « Le temps des cerises ». L’originalité et le succès de cette mise en scène conduisent la ville à la conserver.

Raisin noir - vignesIl s’agit en fait de raisin de table planté suivant un mélange de quatre variétés :

  • Alphonse Lavallée, vigne à grosses grappes de raisin de table noir -bleu
  • Chasselas doré de Fontainebleau
  • Muscat de Hambourg, grosses grappes de raisin noir
  • Perle de Csaba, vigne à petites grappes de raisin de table dorées

Ces mêmes variétés de raisins ornent aujourd’hui la pergola des jardins familiaux du Pont de Sèvres.

Comme dans d’authentiques vignes, les têtes de rangs sont plantés de rosiers buissons :

  • Rosa polyantha « Orléans Rose », à fleurs rose soutenu à centre blanc
  • Rosa polyantha « Yvonne Rabier », à végétation basse à fleurs doubles blanc pur
  • Rosa Vent d’Eté® Korlanum, rosier à massif à fleurs mi-doubles rose doux

Des bandes de gazon ont été plantées de crocus violets et jaunes, rappelant les motifs décoratifs des années 30. Certaines années, une vendange est réalisée en association avec les enfants d’un centre de loisirs. Ces vignes font partie intégrante des jardins de l’Hôtel de Ville.

 

Vignes de Chaville

À Chaville, 2 vignes replantées en souvenir de l’époque durant laquelle la viticulture était l’une des principales activités chavilloises, ont donné son nom au quartier « Rive Droite / Les Vignes ».

Vendanges à Chaville.
Vendanges à Chaville.

Vigne municipale de l’ancienne Académie des Beaux-Arts

Rue Paul Vaillant-Couturier

Située à l’arrière de la Maison de l’Enfance et de la Jeunesse, cette vigne est riche de quelque 700 pieds de chardonnay. Elle est gérée par les agents du service des parcs et jardins du territoire de Chaville, en charge de son entretien, de la taille jusqu’aux vendanges en collaboration avec les enfants des accueils de loisirs.

La vinification est quant à elle confiée à l’association « Vivre à Chaville », le vin produit étant appelé le Chavignon (contraction de « Chaville » et « sauvignon »), récompensé en 1998 par une médaille de bronze au Symposium d’Ile-de-France. Il existe en blanc (sec, légèrement acide) et en rouge (arômes du pinot à dominante caractéristique de fruits rouges) et se savoure lors de manifestations locales.

Vigne municipale

Rue de la Résistance

450

bouteilles de Chavignon en 2017

Cette vigne, gérée par l’association « Vivre à Chaville » a été plantée en 1989 et comprend 440 pieds (gamay et pinot noir). Elle est située rue de la Résistance, en contrebas de la ligne SNCF (Paris-Saint-Lazare) et à quelques 200 mètres de l’autre vigne de Chaville. À l’équivalent de la première vigne, la récolte est destinée à produire du Chavignon.

En 2017, les vendanges avaient permis de produire quelques 450 bouteilles de Chavignon.

 

Vignes d’Issy-les-Moulineaux

À Issy-les-Moulineaux, les plants du jardin botanique et du square Jean Jaurès rappellent le passé viticole de Grand Paris Seine Ouest, tandis qu’est exploité sur le coteau du Chemin des Vignes un cépage de vin blanc Chardonnay et Pinot Beurot sur une surface de 2 hectares.

Vignes du jardin botanique

Peu connues, mais pourtant visibles de tout visiteur du jardin botanique, deux vignes purement décoratives et entretenues par les jardiniers sont à découvrir.

Chemin des Vignes, à Issy-les-Moulineaux
Chemin des Vignes, à Issy-les-Moulineaux.

Chemin des vignes

À proximité du jardin botanique, se situe le chemin des Vignes, rendant hommage à la puissante confrérie de vignerons dédiée à Saint-Vincent qui avait en charge un vignoble qui couvrait lors des heures prospères 76 % des terres cultivées. Cette activité a longuement contribué à la renommée isséenne. Elle a cessé avec la Première Guerre mondiale.

Aujourd’hui, les agents du service des parcs et jardins du territoire d’Issy-les-Moulineaux prêtent la main pour couper et tailler la vigne voisine de la confrérie Saint-Vincent avec le caviste Yves Legrand en présence chaque année des enfants d’une classe d’Issy-les-Moulineaux invitée spécialement pour les vendanges. Ceux-ci dessinent d’ailleurs les étiquettes des bouteilles.

Vigne du square Jean Jaurès

Espace vert de poche, le square Jean Jaurès est situé face à l’église Saint-Étienne. Il comporte une vigne purement symbolique évoquant le passé viticole d’Issy-les-Moulineaux. Une cabane de vigneron, une charrue et six lignes de vignes assurent le décor de cet espace légèrement surélevé par rapport au trottoir grâce un petit muret en pavés de granit.

 

Vigne de Meudon

C’est en 1994 que la tradition viticole reprend à Meudon après son extinction en 1939.

Raisin blanc - vignesVigne du clos Rabelais

11, rue des Pierres

Il semblerait que l’exploitation de cette vigne ait débuté dès l’Antiquité. Située dans le jardin haut du Musée d’art et d’histoire de Meudon, le « clos Rabelais » comprend 450 pieds de vignes :

  • 250 pieds de Cabernet Franc
  • 200 pieds de Cabernet-Sauvignon

Il porte le nom de François Rabelais, l’un des plus célèbres hôtes de la ville dont il fut le curé de 1551 à 1553.

« Le vin est ce qu’il y a de plus civilisé au monde. »

François Rabelais

1494-1553

La récolte des raisins s’effectue avec les enfants des écoles meudonnaises à la mi-octobre. Ceux-ci pressent les raisins pieds nus. À l’occasion de ces vendanges, la confrérie du clos Rabelais intronise différentes personnalités.

Le vin produit est un vin rouge dont la production se porte à une soixantaine de litres par an. À découvrir car, comme le disait François Rabelais, « Le vin est ce qu’il y a de plus civilisé au monde ».

A lire également

  • 03 juillet 2020
    Biodiversité

    Composé de 39% d’espaces verts et de forêts, Grand Paris Seine Ouest forme une ceinture verte en région parisienne, riche en biodiversité.

    Lire la suite
  • 26 juin 2020
    Parcs et jardins

    Le territoire de Grand Paris Seine Ouest est composé à 39% d’espaces verts, ce qui en fait un « poumon vert » de la région parisienne. Retrouvez sur notre carte interactive les parcs et jardins des 8 villes.

    Lire la suite
  • 03 juillet 2020
    Végétalisation

    Les villes du territoire de Grand Paris Seine Ouest sont végétalisées et embellies grâce au travail quotidien des jardiniers mais aussi des habitants, pour offrir un cadre de vie plus sain et plus naturel aux riverains.

    Lire la suite
et, ipsum sit Donec Phasellus non id tristique