Aménagement de la voirie

Créé le 17/03/2020 - Mis à jour le 20/05/2020

Sommaire

Haut de page

Dans le cadre de sa compétence voirie, Grand Paris Seine Ouest (GPSO) gère les 300 kilomètres de voies communales. Dans ce contexte, au quotidien, pour le confort et la sécurité des habitants, les directions de proximité de GPSO entretiennent ce patrimoine.

Aménagement de la voirie

23 556

points lumineux

Éclairage public

La gestion de l’éclairage public consiste à maintenir en parfait état de fonctionnement plus de 23 500 points lumineux (2019) pour garantir la sécurité et le confort de tous.

Dans le cadre des exigences environnementales liées au Grenelle de l’Environnement, Grand Paris Seine Ouest a entrepris un programme de rénovation de l’éclairage public :

  • Un partenariat public privé (PPP) a été mis en place sur Boulogne-Billancourt et Sèvres en 2008 et jusqu’à 2028,
  • Un schéma directeur de l’éclairage public est mis en œuvre depuis 2010 sur Chaville, Issy-les-Moulineaux, Meudon, Vanves et Ville-d’Avray.

Des dispositifs innovants ont ainsi été intégrés à une charte de référence tandis qu’a été mise en œuvre une télégestion permettant d’intervenir plus rapidement en cas de panne et d’adopter un niveau d’éclairement en fonction de la nature et de la localisation des sites.

Eclairage public pour les fêtes de fin d'année à Boulogne-Billancourt.
Eclairage public pour les fêtes de fin d’année à Boulogne-Billancourt.

Partenariat public privé (PPP)

À l’échelon des villes de Boulogne-Billancourt et de Sèvres, Grand Paris Seine Ouest a délégué à l’entreprise Bouygues Energies et Services l’exploitation et la rénovation de ce secteur en septembre 2018, et ce pour une durée de 20 ans.

Ce partenariat public privé concerne  : 

  • la maintenance des installations d’éclairage public
  • la fourniture de l’énergie 
  • les illuminations de Noël 
  • la rénovation de 8 800 points lumineux, dont 6 500 en 4 ans 
  • la mise en place d’une télégestion permettant la détection des points lumineux en panne

Sur 20 ans, la consommation énergétique ne doit pas dépasser 94GWh, soit une réduction de 38%. 

Boulogne-Billancourt

À l’échelle de la ville de Boulogne-Billancourt, ce contrat représente la rénovation de 75 % de l’éclairage public durant les quatre premières années, le reste des travaux de renouvellement s’étalant de 2012 à 2019 (au lieu de 2028). En 2018, la rénovation représente plus de 90 % des 8 786 luminaires. Ces travaux, associés à la gradation de puissance au point lumineux, ont permis une réduction de consommations d’énergie de 20 %. Ces perspectives de réduction seront accrues avec l’installation systématique depuis 2018 de lanternes à LED.

Eclairage public, Grand Paris Seine OuestSchéma directeur de l’éclairage public

Pour les villes de Chaville, Issy-les-Moulineaux, Meudon, Vanves et Ville-d’Avray, un schéma directeur sur 10 années a été voté en 2010 par les élus. GPSO gère près de 12 000 points lumineux dans ces 6 villes, dont 10 000 sur les voiries communales. 

Au titre du schéma directeur conclu, ce sont près de 60% des luminaires qui seront rénovés ainsi que le réseau d’alimentation. Des luminaires aux optiques plus performantes sont progressivement déployés, permettant de diminuer la puissance électrique installée.

Depuis 2010, 14 110 points lumineux ont été rénovés :

  • 60 chantiers sur Chaville
  • 16 chantiers sur Issy-les-Moulineaux
  • 120 chantiers sur Meudon
  • 1 chantier et des travaux de rénovations d’armoires sur Vanves
  • 10 chantiers sur Ville d’Avray
  • 1 chantier à Marnes-la-Coquette

Des luminaires équipés de sources LED, moins énergivores, produisant une lumière  blanche plus agréable et aux optiques plus performantes sont progressivement déployés, permettant de diminuer la puissance électrique installée. Par ailleurs des dispositifs de réduction de puissance au cours de la nuit et dans certains cas sur détection de puissance permettent d’optimiser celle-ci.

L’objectif est d’adapter l’éclairement des voies pour répondre aux exigences des normes européennes, de diminuer la consommation énergétique et de réduire les coûts de maintenance. Une télégestion au point lumineux est également en cours de déploiement. Celle-ci permettra de détecter les points lumineux hors-service et d’ajuster la puissance consommée au cours de la nuit.

Sèvres : illumination du Musée national de la céramique

Situé sur le domaine du Parc de Saint-Cloud, le Musée national de la céramique fait partie des 23 édifices classés « Monuments Historiques » de la Cité de la céramique de Sèvres, qui regroupe également la Manufacture Nationale de Sèvres. Ce vaste édifice, conçu par l’architecte Landin en 1876, dévoile sa façade principale le long de la Seine et se découvre des quais, à pied, en voiture ou depuis le tramway T2. L’illumination dont bénéficie l’établissement depuis décembre 2011 joue un rôle de signal important dans le paysage nocturne des bords de Seine et rehausse la splendeur du bâtiment.

Illumination du musée de la céramique à Sèvres

Une façade « bleu de Sèvres »

Lors d’événementiels, la grande façade s’anime d’un chatoiement de bleus, mariant et mélangeant différentes lumières colorées allant du cyan au bleu profond. Cette illumination polychrome a été imaginée en référence et en hommage aux célèbres bleus de Sèvres caractéristiques de ses céramiques. Elle vient napper délicatement la façade ordonnancée dont les frontons, les colonnes et les détails architecturaux remarquables sont soulignés et ourlés d’une lumière dorée qui rappelle les filets de dorure des décors de céramique. En semaine, cette illumination scintillante s’assagit pour ne laisser qu’une image presque fixe à contempler. 

Concept et technique

Le jeu d’orientation des projecteurs, les différences de faisceaux lumineux comme leur programmation informatique créent des variations de couleurs bleues et d’intensités lumineuses, des jeux d’ombres colorées et des effets d’accentuation du bâtiment qui semble littéralement donner vie à la façade, privilégiant en densité la partie centrale et les deux pavillons latéraux.
Cet éclairage est réalisé par 45 projecteurs équipés chacun de 54 leds bleues et vertes, disposés discrètement au sol derrière les massifs de fleurs. La programmation donne l’illusion de miroitements et d’irisations bleutées de rythmes variés qui envahissent la façade. 

Le fronton central et les deux frontons latéraux sont éclairés en contre-plongée à l’aide d’appareils linéaires à leds blanc chaud et ambre, de manière à souligner d’or les arêtes des frontons et le relief des sculptures. Les frises situées au-dessus des chapiteaux sont également redessinées à l’aide d’appareils linéaires à leds de même type. Les objets sculptés, les personnages, l’horloge sont rehaussés par un éclairage doré supplémentaire ponctuel. 

La partie centrale du toit, visible de loin, est par contre éclairée en contre-plongée à l’aide d’appareils à leds blanc froid de manière à accentuer la couleur bleutée de l’ardoise. 

Les visiteurs du Musée sont guidés du portail à l’entrée par l’intermédiaire d’un éclairage au sol qui dégage la vue de toute émergence pour laisser place à la mise en scène nocturne de la façade.
La statue de Bernard Palissy, située devant l’entrée du Musée est mise en valeur à l’aide d’appareils encastrés de sol à leds blanc chaud. 

Les illuminations de fin d’année

Tout au long de l’année, Grand Paris Seine Ouest a pour objectif de diminuer la consommation d’énergie tout en améliorant l’éclairement de la voirie, et réduire la pollution lumineuse. Ces principes s’appliquent également aux illuminations de Noël. Grand Paris Seine Ouest utilise la technologie des LEDS : ces ampoules consomment environ 4 fois moins d’énergie qu’une ampoule à filament classique. 

Galerie photos : illuminations 2019-2020

 

Feux tricolores - voirie GPSOFeux tricolores

Grand Paris Seine Ouest gère les 270 carrefours avec feux tricolores du territoire.

Les agents veillent  :

  • au remplacement des signaux éteints 
  • à la rénovation de la signalisation lumineuse avec la mise en place de kits diodes moins consommateurs en énergie 
  • à la mise en place des kits sonores pour malvoyants en coordination avec le plan d’accessibilité de la voirie ; par ailleurs, 222 carrefours PMR (personnes à mobilité réduite) sont installés sur le territoire. 

 

Agents de GPSO, voirieMobilier urbain

Grand Paris Seine Ouest gère le mobilier urbain de toutes tailles implanté sur l’espace public.

Le grand mobilier urbain regroupe :

  • les abribus,  
  • les panneaux publicitaires,  
  • les colonnes d’affichage,  
  • les sanitaires,
  • les panneaux historiques, 
  • les conteneurs d’apport volontaire, 
  • les abri-bacs... 

À l’issue d’une consultation publique, les sociétés JC Decaux et Vediaud fournissent et assurent la maintenance de ces éléments dont la gamme peut varier selon les villes. La plupart des panneaux, vitrines d’affichage, conteneurs d’apport volontaire pour le verre et abri-bacs sont quant à eux la propriété de Grand Paris Seine Ouest.

Le petit mobilier urbain désigne  :  

  • les bornes,  
  • les potelets,
  • les corbeilles,  
  • les barrières,  
  • les range-vélos, 
  • les arceaux de protection, 
  • les plaques de rue,
  • les grilles d’arbres... 

Grand Paris Seine Ouest est propriétaire de l’ensemble de ce petit mobilier urbain et en assure la maintenance. 

 

Trottoirs et chaussées

Avec 294 kilomètres de voirie, Grand Paris Seine Ouest gère  l’ensemble du linéaire des voies du territoire, à l’exception des routes départementales. Cet entretien concerne tant les trottoirs que les chaussées. 

 

Assainissement, eauTravaux d’assainissement

L’exploitation du service public de l’assainissement représente 22 323 abonnés en 2018-2019 et un réseau de 271 km d’assainissement.

En savoir plus

A lire également

  • 12 mai 2020
    Partage de la voie publique

    Pour un meilleur partage de la voirie trois outils réglementaires existent : l’aire piétonne, la zone de rencontre et la zone 30.

    Lire la suite
  • 12 mai 2020
    Viabilité hivernale

    Toute l’année, les agents de Grand Paris Seine Ouest veillent à la sécurité des riverains sur la voie publique. En hiver, les conditions météorologiques impliquent des contraintes spécifiques : de fait, la  viabilité hivernale consiste à rendre circulables les chaussées, places et trottoirs par temps de neige ou verglas.

    Lire la suite
  • 12 mai 2020
    Police Verte

    Pour lutter contre les incivilités, Grand Paris Seine Ouest (GPSO) a déployé depuis le 1er mars 2019 une « Police Verte » sur l’ensemble de son territoire.

    Lire la suite
ipsum facilisis eleifend quis, Aenean Curabitur