Plan climat-air-énergie (PCAET) 2020-2025

Ensemble, agissons pour notre environnement !

Créé le 10/04/2020 - Mis à jour le 15/02/2022

Sommaire

Haut de page

Le plan climat-air-énergie territorial (PCAET) 2020-2025 de Grand Paris Seine Ouest (GPSO) a pour objectif de répondre au défi climatique en réduisant les émissions de gaz à effet de serre et les consommations énergétiques sur le territoire d’ici l’horizon 2030.

Plan climat-air-énergie territorial (PCAET) 2020-2025

Plan climat-air-énergie territorial 2020-2025 de Grand Paris Seine Ouest (PCAET GPSO)Le réchauffement climatique, la transition énergétique, la réduction des émissions de gaz à effet de serre sont l’affaire de chacun de nous et l’acteur institutionnel qui permet de mettre en œuvre concrètement les objectifs les plus ambitieux de la COP 21 est le bloc local, c’est à dire la commune et l’intercommunalité avec Grand Paris Seine Ouest.

Agissons ensemble pour l’environnement afin de faire face au changement climatique !

Qu’est-ce que le Plan Climat ?

Dans le cadre de la COP 21, les accords de Paris ont fixé un objectif ambitieux : contenir l’augmentation de la température à 1,5°C à l’horizon 2100 par rapport à l’ère pré-industrielle. Afin de faire face aux enjeux climatiques et écologiques, Grand Paris Seine Ouest a entamé l’élaboration de son Plan Climat 2020-2025, dont l’objectif principal est de contribuer localement à la diminution des émissions de gaz à effet de serre.

Objectifs nationaux à l’horizon 2030

  • Réduire de 40% l’émission des gaz à effet de serre par rapport à 1990
  • Réduire de 20% les consommations énergétiques par rapport à 2012
  • Augmenter de 32% la part des énergies renouvelables dans la consommation énergétique finale

Un Plan Climat élaboré avec les habitants

Afin que chacun puisse apporter sa pierre à l’édifice, le Plan Climat a été élaboré en concertation avec les habitants :

  • Trois réunions publiques pour construire ensemble un programme d’actions concrètes ont été organisées en décembre 2018  à Sèvres, Boulogne-Billancourt et Vanves
  • Une consultation en ligne sur l’application citoyenne VOOTER avec des questionnaires thématiques proposés tous les quinze jours sur le groupe « Agissons ensemble » (accessible par géolocalisation ou via le code « climat »
  • Le lancement de la 3ème saison du défi « Familles à énergie positive ». Le principe : inciter les habitants à adopter des éco-gestes pour faire des économies d’énergies en famille. Un événement au succès grandissant année après année !
  • Une consultation publique sur le Plan Climat, organisée du 9 novembre au 6 décembre 2020, a permis de recueillir plus de 60 contributions. Télécharger le mémoire de réponse au public

 

Axe 1 – Contribuer localement à la diminution des gaz à effet de serre

La transition énergétique du territoire est l’enjeu prioritaire du Plan Climat. Pour lutter contre le réchauffement climatique, il est indispensable de réduire nos consommations d’énergie et de développer les énergies renouvelables.

Cela doit d’abord passer par la sobriété énergétique, c’est-à-dire par la mise en œuvre d’actions d’économie d’énergie, comme la limitation de la température de chauffage des bâtiments à 19°C ou l’extinction des veilles des appareils électriques. Deuxième moyen de réduire nos consommations : l’efficacité énergétique, il s’agit d’utiliser moins d’énergie pour une application sans changer son usage, comme la pose d’une chaudière à condensation au lieu d’une chaudière classique ou la rénovation énergétique d’un bâtiment en isolant un mur pour utiliser moins d’énergie pour chauffer une pièce.

Sur notre territoire, c’est principalement dans les bâtiments que l’énergie est consommée : c’est donc sur ce secteur qu’il faut agir en priorité !

Avec 30% de logements très énergivores car construits avant la première réglementation thermique (1974), la rénovation énergétique des bâtiments, notamment résidentiels, est un enjeu fort de ce Plan Climat.

De l’énergie sera évidemment toujours consommée, mais le recours aux énergies renouvelables (solaire, géothermie, biogaz…) a un impact nettement moindre sur le climat que le recours aux énergies fossiles (pétrole, gaz, fioul) ; les énergies « vertes » sont plus vertueuses pour l’environnement.

En parallèle de la réduction de la consommation, il sera donc nécessaire de substituer les énergies fossiles et fissiles par des énergies renouvelables et de récupération produites localement. Ainsi, Grand Paris Seine Ouest veut résolument verdir son mix énergétique global en identifiant les potentiels de développement des énergies renouvelables, et en accompagnant les acteurs du territoire dans leurs projets.

Principales actions

  • Faciliter le développement de projets d’énergies renouvelables sur le territoire en proposant des cartes de potentiels, des guides méthodologiques, et un dispositif d’accompagnement technique et financier des porteurs de projet.
  • Renforcer l’action de l’Agence locale de l’énergie et du climat (ALEC) : cette structure conseille et accompagne les habitants et professionnels du territoire pour la réduction des consommations d’énergie et le recours aux énergies renouvelables.
  • Lancer une nouvelle Opération Habitat Qualité pour la rénovation énergétique des copropriétés du territoire.

Seine ouest Rénov’, le guichet unique de la rénovation énergétique

GPSO accompagne les habitants du territoire pour améliorer le confort thermique de leur logement en toute saisons, choisir l’énergie la moins chère et la moins polluante, engager les bonnes démarches administratives et financières pour lancer des travaux dans leur copropriété ou leur logement.

Des spécialistes pourront les aider à affiner leur projet, à trouver des professionnels qualifiés, ou encore à mobiliser les différentes aides financières existantes, en fonction de leur situation et des travaux ciblés.

Pour bénéficier de conseils neutres, gratuits et personnalisés, rendez-vous sur le guichet unique Seine Ouest Rénov’. Connectez-vous sur seineouest.fr/renov et complétez le formulaire en ligne ou appelez le 0 800 10 10 21, un conseiller spécialisé vous recontactera dans les plus brefs délais.

 

Axe 2 – Penser un territoire résilient qui veille à la qualité de son cadre de vie

Le changement climatique a des effets directs sur le territoire : canicule, sécheresse, risque d’inondation

Réduire notre vulnérabilité face aux risques naturels

Une large partie du territoire étant densément urbanisée, les canicules et sécheresses estivales provoquent des effets d’îlot de chaleur urbain qu’il faut atténuer pour notre santé et notre confort. Il s’agira donc de rafraîchir la ville par la végétalisation et l’accès à l’eau en surface, pour améliorer la qualité de vie des habitants du territoire. Il est également soumis au risque d’inondation, notamment en bord de Seine, ainsi qu’au phénomène de retrait/gonflement des argiles.

En plus de traiter ces risques pour les atténuer, la collectivité se donne pour mission d’informer ses habitants sur les risques existants et les mesures à adopter pour en réduire les impacts.

Cette culture du risque va de pair avec la préservation de l’environnement et du cadre de vie, pour laquelle Grand Paris Seine Ouest agit depuis sa création : maintien et préservation de la biodiversité, gestion des parcs et du patrimoine arboré, préservation de la ressource en eau, limitation des nuisances… sont autant d’enjeux sur lesquels la collectivité va poursuivre son action.

Principales actions

  • Formaliser les pratiques durables d’aménagement et de gestion de l’espace public dans un référentiel appliqué sur notre territoire (végétalisation, préconisation de matériaux…).
  • Développer l’agriculture urbaine.
  • Préparer la gestion efficace d’épisodes de crise, et s’en prémunir.
  • Proposer des formations et animations autour du risque climatique.

 

Axe 3 – Améliorer la qualité de l’air

La mobilité et le secteur du transport, et plus particulièrement le recours à la voiture individuelle pour les déplacements, génèrent une forte part des émissions de polluants atmosphériques, et de gaz à effet de serre sur notre territoire. La prise en compte de ces enjeux a conduit GPSO à mettre en place, depuis de nombreuses années, un large panel d’actions pour agir à la fois sur la pollution des véhicules (Zone à Faibles Émissions, bornes de recharge pour véhicules électriques, navettes électriques) et à la fois sur le développement d’alternatives au déplacement automobile avec :

  • le renfort des lignes structurantes de transport en commun ;
  • le développement de mobilités plus vertueuses en matière d’environnement.

Encourager les mobilités douces et renforcer le maillage existant

Transports en commun, vélos, véhicules décarbonés, autopartage et covoiturage : plusieurs solutions existent pour limiter l’impact environnemental des transports en ville. La mobilité durable, c’est un ensemble de solutions alternatives à proposer dans lequel chacun trouvera le mode de déplacement adapté à son usage.

Le travail en étroite collaboration avec l’État et Île-de-France Mobilités sera poursuivi afin de promouvoir sur notre territoire le développement des transports en commun pour un maillage plus efficace. Les actions en faveur du vélo seront renforcées et de nouveaux aménagements réalisés, dans la dynamique du plan vélo intercommunal lancé par Grand Paris Seine Ouest en 2019.

Territoire dynamique, Grand Paris Seine Ouest accueille également de nombreux transporteurs professionnels. Ainsi, le Plan Climat aura également pour objectif d’améliorer la logistique urbaine, en optimisant et diversifiant les modes de livraison.

Principales actions

  • Déployer un Plan Vélo et faciliter le développement des mobilités actives sur le territoire.
  • Poursuivre le maillage du territoire en transports en commun.
  • Développer un réseau de bornes de recharge pour véhicules électriques.
  • Déployer la Zone à Faibles Émissions.
  • Optimiser le stationnement et la logistique urbaine.

 

Axe 4 – Consommer mieux, jeter moins

Nos modes de consommation ont un impact sur l’environnement et le climat. En effet, chaque déchet produit doit être traité et, qu’il soit recyclé ou non, cela demande de l’énergie, de l’eau, et pollue.

Le meilleur déchet est celui que l’on ne produit pas !

La priorité est donc de diminuer les quantités de déchets produits, en mettant en place des circuits d’économie circulaire et des filières de réemploi (ressourceries et recycleries, repair café…) pour donner une seconde vie aux objets dont nous n’avons plus l’utilité. Ensuite, il s’agira d’améliorer le traitement des déchets qu’il n’aura pas été possible d’éviter, notamment en valorisant les bio déchets par le compostage ou la collecte en vue de leur transformation en gaz (méthanisation), et en permettant à d’avantage d’emballages d’être recyclés.

Ainsi, l’enjeu de ce 4e axe est bien de modifier les modes de consommation des acteurs particuliers et professionnels sur notre territoire. Habitants, entreprises, acteurs publics : consommer responsable est l’affaire de tous !

Principales actions

  • Développer le compostage individuel et collectif.
  • Étendre les consignes de tri et réviser les fréquences de collecte.
  • Mettre en place la collecte des bio déchets.
  • Mettre en œuvre un programme local de prévention des déchets ménagers et assimilés.
  • Promouvoir l’économie circulaire et les structures de réemploi.

 

Axe 5 – Mobiliser les habitants et les acteurs locaux autour d’une dynamique collective à « énergie positive »

L’atteinte des objectifs ambitieux que s’est fixé Grand Paris Seine Ouest dans le cadre de son Plan Climat ne pourra se faire que par une mobilisation collective forte autour du défi climatique.

Les actions de la collectivité doivent être menées en parallèle d’actions des habitants, associations et entreprises du territoire !

L’objectif de cet axe est donc de sensibiliser, former et accompagner les acteurs du territoire vers des comportements plus durables en termes de consommation d’énergie, de consommation et gestion des déchets, de mobilité… et ainsi de les placer au cœur de la démarche Plan Climat pilotée par la collectivité pour atteindre la neutralité carbone.

Principales actions

  • Développer la participation citoyenne en associant les citoyens volontaires à la mise en œuvre de certaines actions du PCAET au moyen d’appels à manifestation d’intérêt.
  • Éditer un « guide écocitoyen » regroupant les bonnes pratiques, ainsi que les outils mis en place par la collectivité pour les encourager.
  • Multiplier les animations et formations sur les thèmes de l’environnement et du climat à destination de différents publics.
  • Soutenir les initiatives locales (associations, collectifs citoyens) via des relais de communication et la création d’un appel à manifestation d’intérêt.
  • Créer une « charte d’engagement du Plan Climat » des entreprises du territoire.

La Maison de la nature et de l’arbre de GPSO

La Maison de la nature et de l’arbre sensibilise petits et grands au respect de l’environnement, et apprend à chacun comment devenir un éco-citoyen, au sein de l’équipement, et également au sein des établissements scolaires et périscolaires du territoire.

La structure, dotée d’un jardin pédagogique, propose toutes les semaines des ateliers ludiques et pratiques à découvrir seul ou à partager entre amis ou en famille autour du développement durable et de l’écocitoyenneté : atelier jardinage, reconnaissance de la faune, de la flore locale et des arbres du territoire, sensibilisation aux incivilités et autres nuisances, atelier sur le tri des déchets, adaptation au changement climatique…

 

Axe 6 – S’adapter pour être plus exemplaire

Pour assurer l’adhésion de tous les acteurs du territoire à la dynamique du Plan Climat, la collectivité se doit d’être exemplaire dans ses propres pratiques.

GPSO souhaite poursuivre l’évolution de ses modes de fonctionnement pour devenir une collectivité durable

Ainsi, elle souhaite assurer la diminution des consommations d’énergie liées à son patrimoine (bâtiments et éclairage public), définir les besoins d’achats de matériaux et de services au plus juste en intégrant des critères environnementaux dans tous les marchés, et favoriser l’implication des agents dans la démarche Plan Climat.

Afin d’instaurer sur le long terme une culture d’administration durable, des sessions de formation et de sensibilisation seront proposées aux agents afin qu’ils s’approprient les enjeux du développement durable dans ses pratiques professionnelles.

Principales actions

  • Poursuivre l’intégration de critères environnementaux dans l’attribution des marchés publics.
  • Diminuer les consommations d’énergie du patrimoine de la collectivité par la sobriété et l’efficacité énergétique.
  • Intégrer une part d’énergie verte dans l’achat d’électricité de la collectivité.
  • Créer une culture d’administration durable en impliquant tous les agents.
  • Observer et piloter financièrement le développement durable.
Avez-vous trouvé cet article utile ? OUI NON

Comment pouvons-nous améliorer la page ?

A lire également

  • 22 mars 2022 Plan local d’urbanisme intercommunal (PLUi) : concertation préalable Du lundi 22 novembre au mercredi 22 décembre 2021, Grand Paris Seine Ouest lance la concertation préalable à l’élaboration de son plan local d’urbanisme intercommunal (PLUi). Que vous soyez habitant de l’une des huit villes du territoire, étudiant ou que vous y travailliez, votre adhésion dans la co-construction de cette démarche est essentielle. Vous êtes invités à participer à la concertation préalable en répondant au questionnaire que vous recevrez prochainement dans vos boîtes aux lettres, ou en remplissant le formulaire en ligne accessible sur cette page. Lire la suite
  • 08 décembre 2021 Carte des initiatives citoyennes durables Grand Paris Seine Ouest a créé une cartographie numérique qui répertorie l’ensemble des initiatives locales du territoire, en lien avec le développement durable : économie circulaire, nature en ville, alimentation de proximité… Vous aussi, partagez votre projet et échangez avec d’autres citoyens du territoire ! Lire la suite
  • 20 juin 2022 Maison de la nature et de l’arbre La Maison de la nature et de l’arbre, structure gérée par Grand Paris Seine Ouest, a pour mission d’éduquer et de sensibiliser à l’environnement et au développement durable. Lire la suite